Itinéraire mexicain entre Yucatan et Chiapas

 

Le Yucatan et le Chiapas sont deux régions mexicaines très différentes, ce sont donc deux destinations complémentaires lors d’un voyage au Mexique. L’itinéraire de voyage qui allie les deux vous conduit des côtes, où se dévoilent les plages, les fond-marins et les cenotes du Yucatan, aux paysages montagneux du Chiapas faits de cascades, de lacs et à la découverte des dernières communautés mayas.

canyon sumidero chiapas mexique

san cristobal de las casas chiapas

flamants roses las coloradas yucatan

Un itinéraire de 10 jours de voyage au Mexique

qui mèle sable chaud yucatèque et cascades vivifiantes au Chiapas

Ce voyage commence en cette première soirée à Cancùn où j’arrive depuis La Havane. La nuit ne va pas tarder à tomber mais je dois encore récupérer ma voiture de location, indispensable à la première partie de cette itinéraire mexicain, et faire 2h de route jusqu’à Tulum. Une entourloupe plus tard chez le loueur de voiture qui me fait dépenser 200€, je suis en route sous les lumières de fin de journée. Heureusement, la route est grande et les gens circulent, ma foi, plutôt lentement. Hormis quelques barrages policiers dans la nuit qui me donnent des palpitations, tout se passe bien jusqu’à l’arrivée dans les rues bien quadrillées de Tulum. Pourtant, quelle plaie pour trouver l’endroit de rendez-vous avec ma copine, le GPS ne connaît aucun nom de ruelle, je suis obligée de faire appel à mon espagnol baragouinant et demander mon chemin au personnel d’une auberge.

Il est possible de visiter le Yucatan et le Chiapas sans voiture (comme ce sera le cas pour la deuxième partie de cet itinéraire) mais j’ai choisi de commencer au Yucatan avec un voiture de location pour la liberté qu’elle apporte et surtout la possibilité d’arriver avant le gros du monde sur les sites touristiques.

Jour 1 de l’itinéraire au Yucatan: cité maya et cenote sur la Riviera

Le premier vrai jour de ce voyage au Mexique nous emmène tôt à la cité maya de Coba et sa grande pyramide. Frisson assuré en montant les marches inégales si vous craignez la hauteur. Nous allons ensuite à la plage de Tulum, long ruban de sable clair entièrement colonisé par des hôtels et des restaurants. La route qui la longe un peu en retrait est petite et les places sont rares, il faut prévoir de se garer dans un parking. Les prix sont plutôt élevés, de l’ordre d’une dizaine d’euros la journée. Difficile de trouver un restaurant au bon rapport qualité/prix, vous trouverez par contre facilement de la nourriture basique au prix fort. La vue sur l’océan et les pieds dans le sable se payent. Après avoir déjeuné nous allons nous baigner au Cenote Agua Azul. L’endroit est certes touristique mais comble nos attentes à base de lascives racines qui tombent dans une eau claire et turquoise.

Nous prenons ensuite la route pour dormir à Playa del Carmen dans un hôtel au rapport qualité prix incroyable ! Pour 16€, un lit king size dans une chambre toute neuve, voyez par vous-même Playa Natural par ici.

Jour 2 de l’itinéraire au Yucatan: Déçues par les charmes de la Riviera Maya

Nous petit déjeuner copieusement à la Cueva del Chango et redescendons vers Tulum (oui cette remontée au Nord était 100% inutile, ne faîtes PAS ça). Le monde est déjà arrivé et il y a presque foule. Nous profitons quand même de la vue, superbe, mais nous éclipsons rapidement pour repartir vers Valladolid. Nous flânons en villes dans les lumières de soleil couchant et mangeons un n-ième tacos.

iguana tulum yucatan

tulum rocher ocean turquoise

cite maya tulum yucatan

Au lieu de ce crochet parfaitement inefficace, je vous conseille de garder votre temps pour découvrir Mérida, Izamal et les cenotes secrets de l’ouest de la péninsule. Vous pouvez aussi choisir de descendre vers le parc national de Sian Kan ou consacrer du temps à l’Isla Holbox, petit paradis à l’ouest de Cancun. Hormis Tulum, la Riviera Maya n’a clairement pas été un coup de cœur pour moi, c’est pourquoi, sauf si vous avez le budget et êtes en recherche de détente avec de beaux hôtels, je vous conseille l’ouest du Yucatan ou des coins plus authentiques.

Jour 3 de l’itinéraire au Yucatan: cité d’Ek Balam et lagunes salées

Nous prenons ce matin la route vers le nord et nous arrêtons dans la cité maya d’Ek Balam. Nous parcourons l’ensemble archéologique qui est assez différent des autres ruines que nous avons visité et montons le plus haut bâtiment pour une vue panoramique de l’étendue de jungle vierge. Difficile de croire que de grandes autoroutes traversent ce territoire. Beaucoup de vestiges semblent encore sous la végétation à Ek Balam; ces tas de pierres dans lesquels prennent appui les racines des arbres sont en fait des bâtiments dont les fondations sont éparpillées.

vue foret ek balam yucatan

Nous poussons ensuite plus au nord pour une longue route vers Rios Lagartos (à éviter si vous ne faîtes pas d’excursion en bateau) puis vers Las Coloradas pour voir les fameux bassins salins dont le très connu de couleur rose. Nous avons du mal à trouver l’endroit et les nuages cachent le soleil et le ciel bleu. L’expérience est un peu mitigée en partie à cause de l’idée que je m’en étais fait sur instagram… Pourtant, les explications sur les argiles du rituel de beauté maya, les flamants roses et le contraste des bassins rose, bleu clair et orangés forment plutôt un tour intéressant à faire. C’est le tour classique qu’on propose aux touristes qui entrent à Las Coloradas qui se compose en tout est pour tout d’une petite rue bordée de maisonnettes. Plus loin c’est la langue de sable qui sépare l’océan des lagunes.

flamants roses yucatan los coloradas

lagune rose las coloradas yucatan mexique

Le soir nous dormons à la même guesthouse que la veille. Même si la chambre est moins parfaite que l’hébergement précédent, c’est notre hôte qui est exceptionnel ce coup-ci. Il nous raconte de telles histoires sur Chichen Itza que nous n’avons qu’une hâte ; être à demain ! Si vous avez envie de le rencontrer, jetez un oeil à son hôtel Casa Luna.

Jour 4 de l’itinéraire au Yucatan: cité maya, cenotes et ville de Valladolid

Ce jour-ci nous tombons du lit pour être sûres d’arriver à l’ouverture à Chichen Itza, site touristique principal de la péninsule du Yucatan. Grand bien nous prend car le site est bondé dès 10h. Nous cherchons les lieux cités dans les histoires de la veille et vadrouillons dans le site immense. La pyramide El Castillo est un vrai bijou qui mérite à elle seule le déplacement mais de nombreux bâtiment et même un cenote rendent le site digne d’une longue visite de plusieurs heures.

pyramide mexique chichen itza

L’arrêt suivant est le cenote Xkeken qui est un cenote pratiquement uniquement souterrain. Petite déception de l’endroit qui fait très parc d’attraction et qui est d’ailleurs vide, c’est assez glauque. Dans le coin de Chichen Itza il y a le cenote Ik Kil qui est la définition même du cenote de rêve. La contrepartie est qu’il est très touristique. Nous décidons donc de passer notre tour pour celui-ci et de tenter notre chance dans un cenote à la périphérie de Valladolid. Il s’agit du Cenote Oxmal, se trouvant sur la propriété d’une hacienda un peu reculée. C’est un petit cenote qui est prisé le week-end mais très tranquille en semaine. L’eau bleue est magnifique et limpide, les racines et les arbres poussent en hauteur et se jettent dans le trou et enfin, il y a bien sûr une corde pour s’élancer.

cenote oxmal valladolid yucatan

valladolid maisons colorees yucatan

 

eglise fanion valladolid mexique

couvent san bernardino mexique

Ce jour-là nous finissons également la visite de Valladolid et de ses très jolies ruelles et rentrons dans le couvent San Bernardino qui dévoile d’étonnants intérieurs.

Cette grosse journée se termine à Cancun à la nuit tombée. Nous avons du mal à trouver notre hébergement qui est en fait une chambre chez des particuliers (!!) à la salle de bain partagée pas très propre. 

Jour 5 et dernier jour de l’itnéraire au Yucatan: Isla Mujeres

Nous trouvons un petit boui-boui pour petit déjeuner et embarquons pour Isla Mujeres. Je vous conseille de regarder attentivement les horaires pour ne pas vous retrouver à courir comme nous l’avons fait. Si vous avez le temps, vous pouvez prendre le ferry le moins touristique à Puerto Juarez. Si non, prenez les ferries Ultramar.

Isla Mujeres est très touristique mais aussi franchement bohème par endroits. Nous avons choisi de faire une excursion snorkeling pendant le temps que nous avions sur l’île. Les départs peuvent se faire n’importe quand à partir de 2 personnes.

isla mujeres yucatan mexique

Le soir, nous rendons la voiture à l’aéroport et embarquons dans un bus de nuit pour le Chiapas. Palenque sera notre premier arrêt.

Jour 6 début de l’itinéraire au Chiapas: Cité de Palenque et cascades Roberto Barrio

La nuit dans le bus fut assez bonne et nous marchons une vingtaine de minutes du terminal routier à notre hôtel (Posada kin: plutôt sympa et pratique pour accéder à Palenque car central). Il est plutôt tard dans la matinée mais nous voulons tout de même tenter d’aller voir la cité de Palenque et aller faire trempette aux cascades Roberto Barrio. Les minibus pour Palenque sont légion dans la rue consacrée (que vous trouverez en demandant aux habitants). Au retour c’est la même chose. Cependant, attention, la visite de Palenque n’est pas une boucle si vous suivez l’itinéraire mais les minibus passent dans tous les cas par la sortie en redescendant.

cite maya palenque chiapas mexique

En revenant nous cherchons directement la rue que nous avait indiquée l’hôtel et où se trouvent des véhicules qui se rendent aux cascades Roberto Barrios. Nous avons fait 30min de pick-up et avons demandé à ce qu’on vienne nous chercher à une heure précise car il n’y a pas vraiment de passages réguliers, surtout en fin d’après-midi. L’entrée est payante (40 pesos) mais les services d’un guide ne sont en rien obligatoires malgré l’insistance d’adolescents ou des hommes du village. Ils pourront cependant vous aider à profiter différemment des cascades en vous indiquant un endroit où traverser en bas des cascades, dans le creux d’un bassin afin d’aller se baigner de l’autre côté.

cascade roberto barrios chiapas

Jour 7 de l’itinéraire au Chiapas: cité de Tonina

Ce matin nous attendons les minibus vers Tonina dans les locaux de la compagnie (c’est toujours pareil, il n’y a pas vraiment d’horaire et on demande aux locaux les infos) et arrivons à Ocosingo avec l’espoir de trouver un endroit ou poser nos sacs à dos car nous ne dormons pas sur place. Un employé du terminal les stocke dans une micro pièce et les garde jusqu’au soir pour un peu de monnaie (je laisse sans soucis nos bagage quand rien de valeur s’y trouve bien entendu !). Nous allons ensuite vers le marché où se trouvent les bus en partance pour Tonina. Pour les trouver vous n’avez qu’à demander aux habitants dès que vous avez franchi quelques carrefours.

La pyramide n’est pas loin d’Ocosingo et nous découvrons en arrivant que l’entrée n’est pas payante en raison du samedi, il y a donc également plusieurs familles de la région qui profitent du site. Tonina est assez différente des autres cités mayas que nous avons découvertes car elle est plus en altitude et la végétation, quoique luxuriante, n’enserre pas la cité comme une jungle tropicale. Elle ressemble à une grande forteresse qu’on s’amuse encore à grimper et explorer comme des aventuriers. La vue sur la plaine devant est magnifique et on distingue des monticules recouverts d’herbe qui cachent à coup sûr des vestiges mayas encore enfouis.

Au retour, après avoir marché les quelques centaines de mètre entre la pyramide et l’entrée, nous montons dans un minibus et attendons qu’il se remplisse. Pour l’endroit où il nous dépose, il n’y a pas à se faire trop de soucis si vous avez un moyen de repérer là où vous êtes, il suffit d’indiquer au chauffeur ou nous souhaitons être déposées. Nous reprenons nos sacs à dos, achetons quelques jugos et tacos puis partons en direction de San Cristobal de las Casas où nous arriverons dans la nuit. Des amis viennent nous chercher. L’auberge dans laquelle je dors est un peu bruyante mais très bien placée.

Jours 8 et 9 de l’itinéraire au Chiapas: Découverte San Cristobal et de San Juan de Chamula

Les deux jours qui suivent nous découvrons San Cristobal de las Casas. Les nombreuses églises, les ruelles et les restaurants en font une très jolie ville. Les températures sont agréables car la ville se trouve en altitude et malgré l’image tropicale du Mexique, dès que le soleil se cache on supporte une veste !

Nous irons aussi en excursion organisée à San Juan de Chamula, un village connu pour son église. Il est interdit de prendre des photos à l’intérieur (ni même de dessiner ! Si si je vous jure). Il n’y a pas de bancs simplement des effigies sur les murs et des rideaux qui font des arches sur la voute. Comme nous sommes en periode de fête des morts, le sol est recouvert d’épines de pins. Certaines personne sont à genoux devant quelques bougies et prient, les joues baignées de larmes.

La visite du village se résume à l’église et au marché en face de celui-ci. Vous pourrez également voir les femmes et hommes chamulas habillés de leurs tenues traditionnelles en poils teint en noir voire en blanc.

La visite de termine dans un petit village où nous allons voir une fabrique de tissu. C’est la maison du chef forcément et ils cherchent plus à vendre qu’à faire découvrir quoi que ce soit. Ce genre d’excursion n’est pas du tout ce qui m’emballe le plus mais les ethnies mexicaines du Chiapas sont assez strictes sur les consignes (les photos par ex) et peu accessibles.Le meilleur moyen de découvrir leur culture est de prendre le temps de contacter des ONG locales qui ont souvent des projets de développement touristique (poterie et tissage notamment)

La fin de mon voyage au Mexique se fait en solo et j’ai consacré beaucoup de temps à la découverte de San Cristobal et des environs à l’occasion de la fête des morts. Vous pouvez choisir d’allouer un jour de plus au Yucatan à la place. 

Jour 10 de l’itinéraire au Chipas: 1er novembre et jour des morts au cimetière

Ce 1er Novembre se tient la grande fête des morts. J’ai entendu un tas de choses concernant la date réelle, personne ne semble être d’accord. Il y aurait une date pour les enfants, parfois des festivités d’une semaine etc. Par contre tous sont d’accord pour dire qu’il n’y a qu’un jour de rassemblement au Cimetière de San Juan de Chamula. Les photos sont interdites dans l’enceinte même du cimetière même si j’ai vu des touristes prendre des gens et des scènes de très près. Cependant, il est possible qu’ils aient eu des dérogations des chefs chamulas en veste à poils blancs. Ceux-ci tournent autour des touristes pour vérifier que nous ne prenons pas de photo. Nous sommes encore en groupe guidé et si au début je trouve notre guide sympa, au final je doute de la véracité des choses qu’il a racontés. Bref, la qualité des guides est très aléatoire et je n’en ai pas eu un seul d’excellent.

 

Ce jour-ci le cimetière se transforme en fête foraine avec manèges et bonimenteurs aux remèdes magiques. Les tombes sont un peu en retrait et recouvertes de pins et de cette fleur orange que l’on voit partout à cette période. En haut de la colline se trouvent des grandes croix décorées de pin, elles marquent les tombes des grands chefs.

Jour 11 de l’itinéraire au Chipas: Cascades et lacs 

Encore une excursion ce jour-ci, elle commence très tôt le matin et se termine tard le soir car il y a de la route. Nous nous rendons en premier à une très célèbre cascade : Velo de Novia. Il est possible de s’y rendre par soi-même mais j’avoue ne plus savoir si ça valait financièrement le coût ou pas (il y a du bus à faire, des petits taxis à trouver etc). Velo de Novia se trouve au bout d’un chemin qui longe le torrent qui en descend. Chaque rive est gérée par une entreprise différente. La rive gauche (dans le sens de la descente de l’eau) et celle où l’on nous a emmené et qui fait un peu disney ; heureusement qu’il n’y avait pas grand monde. Il y a un hotels, des activités comme une tyrolienne et également des bancs et tables de pic-niques le long de l’eau. Il faut marcher environ 30min pour atteindre la grande cascade et si vous voulez aller jusqu’au pied de celle-ci, n’ayez pas peur d’être trempé !

La suite de l’excursion nous emmène pour midi aux Lagos de Montebello. Le temps n’a pas aidé à les trouver magnifiques et j’avoue que le ciel gris faisait ressortir les environs pas très propres. Nous nous arrêtons à deux lacs différents dont les eaux claires sont turquoises au moindre rayon de soleil. La journée se termine par 4 bonnes heures de route dans la nuit pour rejoindre San Cristobal. En résumé, la cascade était très belle mais j’aurais aimé plus de soleil et le temps de faire une balade autour des jolis lacs de Montebello !

Jour 12 de l’itinéraire au Chiapas: l’immanquable Canyon de Sumidero

Ce canyon fut, avec la ville de San Cristobal, mon coup de coeur du Chiapas. La balade vous emmène sur une grande barge qui traverse le canyon qui est rempli d’une rivière. Les parois vertigineuses, les pelicans et « l’arbre de noël » font partie des jolies choses à voir pendant ces quelques heures de navigation. Malheureusement l’endroit est assez pollué et charrie beaucoup de déchets plastiques qui flottent. Malgré cela je vous recommande vraiment chaudement d’aller voir le Canyon de Sumidero.

Je prends le bus le soir même pour le trajet vers Mexico qui se passe admirablement bien malgré les craintes qu’on peut avoir de traverser certains états à la réputation sulfureuse. Si j’avais pu, je me serais arrêtée à Oaxaca où la fête des morts et la gastronomie sont très réputés.

Jours 12 et 13 de l’itinéraire au Mexique: culture pré-colombienne et actuelle

Je flâne une demie-journée au musée d’anthropologie de Mexico qui est une vraie pépite, en particulier les salles sur les dizaines de civilisations pré-colombiennes. Le centre ville est aussi agréable que ce soit sur le Paseo de la reforma où j’ai pu voir des œuvres installées pour Dia de los Muertos ou autour de la plaza de la Constiucion. Le site de Teotihuacan est absolument incontournable si vous passez par Mexico. Le site est immense et très différent des pyramides mayas qu’on peut voir au cours d’un séjour au Yucatan. Après quelques achats de souvenirs, j’ai clos mon voyage par un spectacle de lutte libre, là aussi totalement immanquable. L’exubérance des acteurs (plutôt que des lutteurs en fait), leur costumes et leur performance sont géniaux.

 

Pour continuer de voyager en photos, le compte instagram est là pour ça !

2 Responses

  • Salut Lauriane !
    Quel itinéraire incroyable ! 🙂 Le Mexique m’a toujours attiré, mais je n’ai jamais eu l’occasion d’y aller et en voyant les paysages que tu as posté sur cet article, clairement, ça fait remonter l’envie.
    Ça ne va pas être pour tout de suite, mais j’espère pouvoir voir tout ça de mes propres yeux ! En tout cas, merci pour l’article, ça m’a fait faire un petit voyage dans ce beau pays ! 🙂
    À bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.