Les mystères de Chichen Itza

 

Kukulcan, tu te dresses dans l’écrin de la cité de Chichen Itza, merveille de la civilisation maya. Au petit matin, le soleil plonge ta face ouest dans un bleuté mystérieux et projette ton ombre sur la grande plaine centrale. Dès le milieu de matinée, les curieux se pressent pour admirer les serpents qui bordent tes majestueux escaliers et pour s’approcher de cette pyramide qui renferme le jaguar de jade. Il faut dire que tu vaux le coup d’oeil !

 

Visiter Chichen Itza

La 7ème merveille du monde moderne au Mexique

En venant dans la péninsule du Yucatán, je n’avais pas forcément en tête de visiter Chichen Itza, premier site touristique de la région. J’avais plutôt envie de visiter Coba, Tulum, Ek Balam et pensait être plus touchée par ces sites, pour certains, moins connus. Pourtant, Chichen Itza fut bien mon site maya préféré. Tout cela est très subjectif et votre cœur battra peut-être plus pour la grande forteresse de Tonina dans le Chiapas ou pour le site côtier de Tulum, mais j’espère que vous donnerez tout de même sa chance à Chichen Itza et sa pyramide principale, Kukulcan. Elle fut en particulier un coup de cœur car notre hôte de la veille à Valladolid nous a raconté de bien mystérieuses histoires sur Chichen Itza…

 

Chichen Itza, cité mystérieuse

Ces histoires datent de plus de 30 ans.

Quand il était plus jeune, il avait l’habitude d’aller visiter régulièrement Chichen Itza avec ses amis et une fois, il s’est engagé sur un chemin barré d’une simple cordelette. Après environ 15min de marche il a découvert dans la forêt tout un complexe maya dont il n’avait jamais entendu parler. Quelque chose de si grandiose qu’en nous le racontant, ses bras bougeaient tout seuls pour nous faire sentir la forte impression que le lieu avait eu sur lui. Pressé de le raconter à ses amis il rebroussa chemin afin de leur faire part de sa découverte. Il demanda même à un guide pourquoi cet endroit n’était pas montré aux touristes. Sa réponse fut que c’était un site toujours en exploration par les scientifiques qui n’ouvrirait au public que 6 mois plus tard.

Quelques années plus tard, il est de retour sur les lieux. Il est curieux de ce qui est devenu des pyramides qu’il a entre aperçues et s’étonne de toujours voir un chemin barré menant à leur accès. La végétation a poussé et forme une arche au dessus du sentier. Il s’y engage avec ses amis qui restent un quelques dizaines de mètre en arrière, plus timides dans leur progression quand tout à coup il se sent très bizarre et regarde ses mains, sa montre puis se retourne vers ses amis qui lui disent qu’il s’est tout d’un coup brouillé et comme évaporé. Il regarde de nouveau ses membres et remarque que ça montre indique une heure avancée d’un quart d’heure alors que ses amis lui assurent qu’il ne s’est pas passé plus de quelques instants. Prenant légèrement peur ils rebroussent chemin et depuis ce jour, hanté par ce qu’il explique par un champ magnétique mystérieux, il n’a plus essayé d’aller voir la cité maya perdue.

2Par contre, il raconte son histoire à aux visiteurs de sa maison à Valladolid. Au fur et à mesure des années les histoires ont changé. Un des premiers visiteurs s’est fait attraper en sortant du chemin et les gardes lui auraient fait effacer ses photos. Depuis les voyageurs qu’il a envoyé se font arrêter par un garde posté devant. Du coup la technique était d’attendre le milieu de matinée que l’afflux de visiteurs déborde le personnel à l’entrée et débauche le gardien. Cette astuce n’aura pas fait long feu et ce serait maintenant un garde sur un quad dont il faudrait déjouer la vigilance !

Bon nous n’avons pas vu de gardien sur un quad mais, armées du plan griffonné par notre hôte, on a bien cherché … sans succès ! Il y a plusieurs chemins barrés de partout, tant Chichen Itza est dispersée dans la végétation. Je suis bien allée jusqu’à un poste de gardien mais qui menait simplement à un complexe hôtelier. Me serais-je fait berner ? 

 

Faire un saut dans le temps à Chichen Itza

Il y a de quoi passer largement une demie journée sur le site qui ne se résume pas à Kukulcan, la pyramide centrale. D’ailleurs vous remarquerez que comme celle-ci, certains bâtiments sont en excellent état alors que d’autres ont subi plus de dommages. Je trouve fascinant d’observer les différentes faces de la pyramide principale; les pierres parfaitement assemblées sur les deux faces qui font faces à l’entrée puis subtilement déchaussées sur les autres faces.

Malgré la fascination que j’éprouve pour ces sites qui émergent de la forêt et l’histoire de ces vestiges cachés, c’est la grande pyramide qui a volé mon cœur. Sachez que si vous vous mettez devant la face gauche de la pyramide (gauche quand vous êtes dos à l’entrée) et vous décalez d’environ 50m puis frappez dans vos mains, vous recevrez un écho. Un son de perroquet selon la légende, un son d’oiseau produit par la tête de la pyramide qui agit comme un instrument de musique. Magique n’est-ce pas ? Si ça ne marche pas essayez de vous reculer ou de vous avancer, je suis mauvaise pour estimer les distances, mais je vous assure que vous serez ravis 🙂

D’autres pyramides en Amérique centrale produisent ce genre de son, notamment Tikal au Guatemala. Certains font le même bruit mais d’autres font des bruits d’oiseaux différentes… ah ces mayas !

 

Organiser sa visite à Chichen Itza

 

Comme Chichen Itza est le site le plus visité de la péninsule, il faut vraiment que vous arriviez avant 9h et les foules. L’idéal est donc vraiment de dormir à proximité du site la veille de votre visite de Chichen Itza. La grande ville de Valladolid est idéale. Si vous venez de Cancun, il faudra se lever tôt pour conduire de nuit (ça se fait même si ce n’est jamais recommandé) mais vous ne pourrez venir autrement qu’en bus aux horaires des autres touristes. Je vous assure que ce n’est pas ce que vous voulez 🙂

Il est possible de payer les services d’un guide. Je vous conseille de le faire si c’est votre première fois sur un site maya. Sinon vous découvrirez sur le site les mêmes bâtiments que dans beaucoup de cités mayas du Yucatan et du Quintana roo; jeu de pelote, observatoire, différents temples. Chichen Itza possède par contre un cenote qui n’est ici pas une réserve d’eau douce mais plutôt un site sacrificiel… gloups !

Si vous souhaitez être témoin du fameux serpent qui se forme sur la grande pyramide de Chichen Itza à l’équinoxe il faut strictement venir le 21 mars ou le 21 septembre. Plusieurs dizaines de curieux se pressent pour voir l’ombre des angles de la pyramides dessiner un corps de serpent sur les rambardes de pierre ornées d’une tête de reptile sur l’escalier central.

Le prix de la visite se subdivise en deux billets pour les deux gestionnaires du site (l’état et la nation), ne soyez pas surpris par cela si vous ne maîtrisez pas l’espagnol. Le coût total de l’entrée est de moins de 8€.

 

Aller à Chichen Itza ou Tulum ?

Les deux sont incomparables sauf sur le volet touristique. Vous devrez vous lever tôt dans les deux cas 🙂 Tulum est un complexe en soi moins grandiose que Chichen Itza. Il n’est pas perdu dans la jungle mais sa position sur la côte avec en arrière plan l’eau turquoise le rend extrêmement photogénique. Vous y verrez aussi un tas d’iguanes.

Chichen Itza a pour elle sa position en forêt, archétype de la cité maya et sa superbe pyramide qui est dans un état de conservation incomparable.

 

POUR CONTINUER DE VOYAGER EN PHOTOS, LE COMPTE INSTAGRAM EST LÀ POUR ÇA !

3 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.