Organiser seul son safari en Afrique du sud

 

La particularité des parcs naturels sud-africains est la possibilité d’y organiser soit même son safari. Cela peut faire peur de préparer seul un safari en Afrique du sud, mais c’est loin d’être dangereux ou compliqué ! Quelle liberté cela procure d’être seul maître au volant de sa voiture à sillonner les parcs du Kruger, de Hluhluwe et Addo… Ce n’est pas parceque vous faites un safari sans guide que vous ne verrez pas d’animaux. Au contraire, rouler seul dans les parcs nationaux d’Afrique du sud permet de s’offrir des tête-à-têtes animaux exceptionnels.

 

lion safari seul afrique sud

 

Pour organiser seul un safari* réussi il vous faut :

* au passage, un safari n’est pas forcément une chasse, safari signifie long voyage et donc caractérise une excursion touristique qui peut être photographique ou, effectivement, de chasse.

Une voiture de location et un permis de conduire


En effet, au Kruger et dans les autres parcs nationaux sud-africains, il y a la possibilité de conduire sa propre voiture. Mais c’est à la fois liberté la plus importante puisque c’est elle qui vous permet d’organiser votre safari seul et l’unique liberté offerte pendant votre séjour dans un parc national. Le soir, il faut rentrer aux horaires précis dans les différents camps disséminés dans le parc pour y passer la nuit ou alors en sortir.

La voiture de location idéale est un 4X4 pour son châssis plus haut qu’une citadine qui permet de voir au-dessus des hautes herbes. Celles-ci camouflent parfaitement les animaux, en particulier en saison humide et en intersaison, il est donc plus difficile de les voir à cette saison sans 4X4 même s’ils sont à quelques mètres de la route. Cela dit, j’ai opté pour une petite polo alors que je visitais l’Afrique du sud en mai (fin de la saison humide) car le gain n’était pas à la hauteur de la différence de prix. Selon moi, dépenser 300€ ou plus par semaine pour être un peu plus haut n’est pas primordial.

Conseil au sujet de l'assurance de la voiture de location

voir elephant sans guide afrique sud

organiser safari seul afrique du sud

Dans le Kruger et la majorité des parcs, la vitesse maximum est de 50km. Cependant, mieux vaut rouler à 30 ou 35km/h pour voir des animaux. Si vous faites un safari guidé, je trouve qu’ils vont la plupart du temps plus vite mais les guides ont l’œil entraîné. D’ailleurs, ils sont si doués qu’ils conduisent et surveillent en même temps ! Considérant que vous devez compter uniquement sur vous même, ralentir le rythme augmente les chances de safari solo réussi.Ainsi, il faut prévoir environ 5h pour faire 100km en comptant les arrêts d’observation. D’ailleurs, c’est la distance à parcourir recommandée lorsque l’on fait la visite d’un parc seul que ce soit d’un point A à un point B si vous changez de camp, soit sur votre boucle de la journée à partir du camp où vous logez. Au delà, vous risquez de vous retrouver en dehors des camps au delà de l’heure autorisée pour circuler seul dans le parc (17h ou 18h, à la tombée de la nuit) Il faut donc rejoindre une sortie ou un camp avant celle-ci, sous peine d’amende. Selon moi mieux vaut s’y conformer pour sa propre sécurité. Je n’aurais aucune envie de me retrouver près d’un troupeau d’éléphants dans la nuit noire.

Concernant le plein d’essence, il est judicieux de le faire avant de rentrer dans le parc Kruger même si à coup de 100km par jour vous risquez de toute façon difficilement la panne sèche ! En cas de besoin, il y a des stations essence aux camps principaux.

Enfin, conduire ne doit pas être un frein à l’organisation de votre safari, la vitesse est lente et les réflexes se ré-apprennent très vite !

 

Un plan du parc traversé


Les plans papiers s’achètent pour 30 rand sauf au Addo National Parc où le prix est de 70 rand (ils ont bien compris que c’était le parc le plus populaire proche du Cap !).  Pour moi, il faut absolument les acheter, ils permettent de se retrouver dans l’immensité des parcs (notamment au Kruger). Puisque vous êtes seul vous devez suivre la route et le kilométrage (indiqués sur la carte) pour ne pas vous perdre ni vous retrouver sur les routes en dehors des heures permises !

Si vous ne voulez pas acheter ces cartes, elles sont disponibles sur les sites internet comme pour le Kruger, téléchargeable ici.

Vous verrez sur le plan qu’il existe de belles routes goudronnées et des pistes qui s’enfoncent dans la végétation. Les petites routes ne sont pas forcément mieux que les grandes pour voir les animaux, bizarrement ils semblent apprécier le goudron chaud ! Par contre, si vous faites une rencontre il y a l’avantage d’être seul à profiter des animaux sur les petites routes. En saison sèche vous pouvez même avoir de belles surprises en empruntant l’une d’elles qui mène à un point d’eau où les animaux se rassemblent. 

preparer seul safari afrique du sud

Des yeux grands ouverts


Quand on organise soit même son safari sans guide naturaliste, le meilleur moyen de voir des animaux au parc Kruger, ou dans les autres parcs, est forcément d’avoir les yeux grand ouverts. Avec l’expérience, vous arriverez à distinguer les tâches qui sont de grands animaux ou des branches sèches. Mais il y a une astuce à utiliser dès que possible. Puisque vous ne serez pas seul à être isolé dans votre petite voiture à la recherche des animaux, baissez votre vitre dès que vous croisez quelqu’un et demandez à savoir ce qu’ils ont vu. Cela peut être crucial pour l’observation d’un animal un peu rare ou une action de chasse et surtout quand il est question de choisir un chemin et pas un autre. En plus, demandez à vous faire préciser la distance et l’heure à laquelle l’observation a été faite.

Si on vous dit qu’une hyène a traversé la route, c’est presque peine perdue de s’y rendre si ça ne vient pas de se produire. Selon l’intérêt que vous portez à l’animal, du genre si c’est un léopard, c’est bon d’essayer d’aller jeter un coup d’œil dans le coin. Si c’est un lion qui se reposait au bord de la route, cela peut toujours valoir le coup plusieurs dizaines de minutes après. Tout ceci dépend aussi du moment de la journée. Un léopard dans un arbre en plein milieu de la journée à des chances de s’y trouver longtemps après qu’il ait été repéré. Quoique… si de nombreuses voitures s’arrêtent il peut être dérangé et se sauver. En parlant de ça, un attroupement de voitures ou une voiture seule arrêtée signifie un animal à observer. Si vous circulez près d’une entrée et des visiteurs fraîchement arrivés, ce pourra simplement être un gnou, un troupeau d’impala, quelques zèbres ou une girafe qui seront à coup sûrs devenus banals pour vous après une journée à vadrouiller seul sur les routes du parc. Il peut aussi s’agir d’un bel oiseau, d’un rapace ou autre curiosité que vous auriez eu du mal à repérer seul. Donc même si vous vous êtes préparé à devoir être autonome, comptez un peu sur les autres.

observer seul safari kruger

Les meilleurs moments pour observer les animaux sont à l’aube et au crépuscule. De plus, certaines zones sont plus favorables à l’observation des animaux emblématiques, c’est le cas notamment au Kruger dans la partie sud. Cependant, rien n’est garanti, par exemple, nous n’avons vu qu’un seul lion la veille de notre départ après 5 jours passés dans le parc Kruger alors que nous étions dans la zone réputée autour de Samara.

Le matin vous pouvez également jeter un œil aux plans affichés dans tous les camps puisqu’ils référencent tous les animaux vus récemment dans les environs. Pas aussi efficaces que les talkies entre les guides, il est difficile de s’y fier puisque les animaux bougent rapidement mais ça ne coûte rien de tenter sa chance dans les environs.

Vous pouvez aussi choisir de réserver (à l’avance c’est mieux mais pas obligatoire) des game drive c’est-à-dire des safari de quelques heures en voiture avec un guide. Pendant la journée cela peut-être le seul recours de ceux qui font des safaris sans voiture mais c’est plutôt le moment ou vous roulerez seul dans le parc. Le mieux est de prendre un safari au crépuscule ou à l’aube pour maximiser le temps passé dans le parc puisque ces véhiculent circulent après l’heure limite.

Un soupçon de prudence


Il n’y a aucun danger à faire un safari seul en Afrique du sud si l’on observe quelques règles de prudence. Les éléphants étant clairement les animaux dont vous devez le plus vous méfier.

faire safari seul kruger

Alors combien d’éléphants sur cette photo ?

Une vitre fermée devant une troupe de lions, une hyène ou un léopard suffit à se protéger. Une distance de sécurité devant quelques rhinocéros permet de les observer tranquillement sans danger. Un troupeau de buffles ou un taureau solitaire (dont il faut plus se méfier) dont on se garde à distance est garant de votre sécurité et de l’intégrité de votre voiture. Quant aux gnous, zèbres, girafes et impalas, ils ne s’approcheront jamais intentionnellement sauf situation exceptionnelle notamment si vous êtes trop proche. Tous ces animaux sont d’ailleurs souvent de taille inférieure à votre voiture et timides ou même si imposants, laissent le temps de la manœuvre même en cas de charge.

Par contre, un éléphant déplace une voiture sans effort et agit si vite qu’aucune manœuvre n’est possible en cas d’attaque. Cependant, un éléphant prévient. Des oreilles décollées, une trompe qui se balance sèchement et une tête baissée doivent vous alerter. Dans ce cas, la meilleure solution est de reculer. Un autre aspect dangereux des éléphants est leur mode de vie en groupe. Ils se déplacent en hardes qui peuvent s’étaler sur plusieurs dizaines de mètres dans les fourrés.  Une fois qu’on en repère un, il faut donc essayer de voir où sont les autres. Y en a-t-il de l’autre côté de la route ? Y en a-t-il d’autres plus loin mais à l’aplomb de ma voiture, ou pire, derrière ma voiture ? Il ne faut pas bloquer la route ou se trouver trop proche de l’un d’eux et être prêt à s’éloigner. Il ne se passerait probablement rien mais si l’éléphant est en colère il vous cherchera des noises.

J’avoue que les éléphants étaient ma principale peur quand j’ai préparé mes safaris seules pour les parcs d’Afrique du sud. Ils ne m’ont pas déçue et m’ont réservé certaines de mes plus grosses décharges d’adrénaline. Dans un petit chemin sans grande possibilité de manœuvre, voir débouler deux jeunes éléphants (qui font leur poids malgré leur jeunesse) bien excités devant la voiture puis s’apercevoir que le reste du troupeau est derrière, parfaitement camouflé dans la végétation, est garant de bien des émotions !

Les éléphants réservent également un fort lot d’émotions de plaisir, de bien-être et de grandeur. C’est l’animal le plus impressionnant de la savane et lorsqu’on l’aperçoit pour la première fois, impossible d’en détacher son regard…

faire safari seul afrique du sud

Un logement


J’écrirai peut-être un article plus détaillé sur les camps à l’intérieur des parc et notamment dans le Kruger, mais en attendant je vous renvoie vers celui de MyWildlife très bien documenté. Les principales choses à savoir sont qu’il faut s’y prendre tôt pour réserver car les logements peuvent être très chers ou en très petit nombre pour les recherchés campings dans la brousse et qu’il est judicieux de changer régulièrement de zone pour ne pas rester dans un seul camp pendant toute la durée de votre séjour.

Les logements se réservent sur le site officiel des parcs nationaux sud-africains.

Quelques victuailles


Même s’il y a des restaurants dans le parc, vous pourriez avoir envie de préparer vos propres repas ou utiliser les barbecues pour faire un brai sud-africain. Les restaurants ne sont pas donnés ni d’une qualité incroyable mais ils sont pratiques. Il faut d’ailleurs bien vérifier si le camp dans lequel vous logez a un magasin ou un restaurant. Les camps principaux du Kruger comme Satara, Olifant etc en ont très souvent mais d’autres qui peuvent sembler importants comme Crocodile bridge n’en ont pas ! C’est la mauvaise surprise en sortant du bungalow pour aller chercher à manger de trouver toutes les portes closes et pas de restaurant ou de magasin ouvert (merci les chips et les gâteaux gardés pour grignoter durant la journée dans la voiture)

Ne pas hésiter à réserver un game drive


faire safari seul kruger

reussir safari seul afrique sud

Même s’il est aléatoire de voir des animaux, il est possible d’en voir beaucoup lors d’une sortie en jeep avec un guide. Au Kruger c’est un peu moins personnel, notamment dans les grands camps ou ce sont presque des camions qui transportent les touristes. Cependant, ils ont l’avantage d’être organisés lorsqu’il est trop tôt ou trop tard pour pouvoir être soi-même sur la route. Ils permettent d’utiliser toutes les heures de la journée pour l’observation des animaux. La nuit, il se passe également des choses qu’on n’observe que moins souvent de jour et les animaux sont plus actifs. Ainsi, même si vous vous êtes préparés à faire un safari sans guide, essayez de faire quelques game drive, comme on les appelle en Afrique du sud. 

 


Les droits d’entrée varient dans les parcs nationaux mais sachez qu’il est possible d’acheter un pass, la WildCard qui permet des entrées illimitées dans de très nombreux parcs sud-africains. Selon le nombre de parcs que vous visitez cela peut valoir le coup malgré le prix d’achat de plus de 120€/personne (si vous le prenez en couple). Il n’y a qu’un seul prix pour les internationaux. Si vous payez à la journée, l’astuce pour profiter un maximum est de se présenter à l’entrée à l’ouverture après avoir passé la nuit à l’extérieur pour ne pas payer la journée en arrivant le soir pour dormir à l’intérieur.

 

Pour continuer de voyager en photos, le compte instagram est là pour ça !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.