Conduire en Afrique du sud

 

L’Afrique du sud est un pays immense qui, tels les Etats-Unis ou l’Australie, est un parfait terrain de jeu pour les amateurs de road-trip. Qui dit road-trip, dit voiture ! Pourtant il est souvent déconseillé aux voyageurs de conduire en Afrique du sud, mais est-ce vraiment si dangereux ? Vous vous doutez bien que je suis là pour vous rassurer ! J’ai conduit près de 4500km sans me trouver dans une quelconque situation dangereuse, certes en suivant quelques règles que voici.

 

conduire afrique du sud

 

Conduire sur les belles routes d’Afrique du sud

Le pays possède énormément de belles autoroutes en très bon état qui font de la conduite en Afrique du sud une vrai partie de plaisir ! Une des plus grandes de ces routes est la N2, sur laquelle nous avons conduit dans son intégralité du nord au sud, jusqu’au Cap. Il n’y a pas trop de nids de poules et autres dangers goudronnés mais à certains endroits elle est coupée pour des travaux de réfection. Ceci implique que vous serez parfois stationné pendant plusieurs dizaines de minutes en file indienne en attendant que les kilomètres de voie à sens unique se vident des voitures conduisant dans l’autre direction. Ces zones sont souvent assorties des pires ralentisseurs qui existent, de ceux qui te déchaussent les vertèbres même en les passant à 10km/h ! Le pire étant qu’il n’y en a pas qu’un mais parfois un tous les kilomètres sur des dizaines de kilomètres… Nous avons rencontré cette situation plusieurs fois au sud de Durban, cela ralentit énormément la progression et peut fausser vos estimations de temps de parcours et vous mettre en retard sur les étapes de votre road-trip sud africain

 

autoroute afrique du sud

 

Conduite à gauche et code de la route

Hormis la volant à gauche, la chose la plus surprenante quand de la conduite en Afrique du sud est l’omniprésence des portions à une seule voie de circulation doublée d’une bande d’arrêt d’urgence qui fait office de deuxième voie. Les camions s’y déportent la plupart du temps pour laisser les voitures les dépasser. Il est alors de bon ton de mettre quelques coups de warning auxquels les routiers répondent par un appel de phare. Ces petits signes nous mettaient vraiment du baume au cœur et nous étions à chaque fois déçus si les feux se s’allumaient pas dans notre rétroviseur… Par contre, quand la voie d’arrêt d’urgence s’arrête, les camions reviennent sur la voie normale. Il ne faut bien évidemment pas être en train de doubler à ce moment là.

Partout sur les routes vous verrez également des gens faire du stop et cela particulièrement aux abords des grandes villes. Dans la campagne, quand ils sont obligés de faire des kilomètres pour aller travailler, les sud-africains se font également prendre en stop. Nous ne l’avons pas fait, même si nous nous sentions coupables.

personnes long de la routefemmes bord de la route

Pour revenir à la conduite à gauche, il ne faut pas se faire de soucis. C’est au final très naturel de garder sa gauche comme nous gardons notre droite en France. Je ne cacherai pas que pour plus de tranquillité d’esprit (et éviter les arrêts cardiaques à vos covoitureurs) il est préférable de ne pas être conducteur débutant. La chose qui m’énerve le plus dans les voitures au volant à gauche n’est pas tant la conduite elle même mais la fâcheuse tendance à mettre les essuies-glaces en marche en voulant activer les clignotants ! Ils sont inversés par rapport à la France et je me retrouvais souvent à faire une manœuvre les essuies glaces levés. Pas de panique si cela vous arrive, finissez de changer de direction et éteignez-les. Dépassez votre appréhension première, conduire en Afrique du sud est facile !

La dernière chose qui vous déroutera peut-être est qu’en sortant des grandes routes, vous rencontrerez des carrefours sans feu et à 4 stops, c’est alors au premier arrivé de s’insérer. Dans les autres cas, c’est la priorité à gauche qui prime.

Limitations de vitesse en Afrique du sud

La limite de vitesse est fixée à 120km/h sur les autoroutes et à 100km/h sur les routes secondaires. Celles-ci sont parfois très tortueuses et c’est assez surprenant de se retrouver à ces vitesses dans des virages serrés ! En ville, la limite est de 60km/h, la fin de la limitation n’étant pas toujours indiquée. Si vous voyez un panneau 60 c’est généralement que vous allez traverser une zone d’habitation, même si celles-ci sont dispersées dans les collines alentours, il est important de ralentir. La fin de la limitation est effective lorsque vous remarquez qu’il n’y a plus de maisons aux abords de la route, simple !

voiture afrique du sud

Les radars sont immanquables et tout jaune, leur présence est souvent indiquée en avance. Moins fréquents qu’en France, nous en avons tout de même vu quelques uns. Vous serez peut-être également arrêté par des policiers, ce qui ne manquera pas de faire bondir votre cœur, mais ils sont généralement là pour un contrôle de routine et un recensement. Une fois, j’ai eu la bonne idée de doubler sur des doubles lignes continues 300 mètres avant un tel contrôle… l’officier nous a fait bien peur en prenant les informations de mon permis mais nous n’avons jamais reçu d’amende (qui peuvent être très salées en Afrique du sud, plus de 100€ annoncés !). D’ailleurs, nous avions demandé un permis international lors d’un précédent voyage (nous l’avions pris pour éviter les amendes injustifiées en Indonésie) mais il n’était pas obligatoire en Afrique du sud et il n’y est pas trop question de policiers véreux; aucun backshish ne nous a été extorqué.

Etre attentif aux animaux 

Conduire à vitesse réduite dans les hameaux qui bordent les routes de campagne est très important pour protéger les sud-africains à pied sur le bord de la route et pour éviter de rentrer dans les (très) nombreux chiens, que vous verrez d’ailleurs souvent étendus sans vie sur le bas côté. De plus, le bétail erre librement, vous ne voulez certainement pas vous prendre une vache de 400kg dans le pare-choc ! Vaches et chèvres broutent tout autant au bord des petites routes de campagne qu’aux abords des grands axes quand on est loin des mégalopoles urbaines, il est vraiment important d’y être attentif et d’actionner les warnings si vous en voyez traverser pour faire ralentir les véhicules derrière qui y sont habitués.

 

Conduire la nuit en Afrique du sud est dangereux

Au delà d’autres considérations, à cause de la présence d’animaux à proximité des voies, conduire en Afrique du sud est dangereux de nuit. Les animaux continuent de traverser les voies la nuit alors que vous anticipez moins bien leur présence. Il y a également des antilopes et autres animaux sauvages qui s’activent la nuit et représentent un danger supplémentaire.

 

antilope traversant la route

Il a été beaucoup écrit qu’il ne fallait pas s’arrêter aux feux la nuit en Afrique du sud pour les risques de braquage. Je pense que cela est vrai mais à prendre avec intelligence. Certes, il n’est pas prudent de vous arrêter la nuit en plein township, mais irez vous tout court dans un township la nuit ? Non. Ou du moins je ne vous le recommande pas. Johannesburg la nuit est aussi connue pour représenter ce danger, même dans le centre-ville. Nous avons conduit uniquement au Cap mais nous étions à pied la plupart du temps. Nous avons pourtant pris la route la nuit tombée pour rendre la voiture à l’aéroport et à aucun moment nous n’avons été en situation dangereuse car ces routes ne traversent généralement pas des zones à risque. Comme pour tout il faut une dose de chance et les mésaventures arrivent même aux plus prudents.

Garer sa voiture en ville

Il existe des emplacements au tarif réglementé et un agent vous informera du tarif à payer en avance. Mais dans la plupart des cas les zones de stationnement sont simplement gardiennées non officiellement par des hommes en gilet jaune. Le soir dans le centre ville, ils prennent même la place des agents officiels. Il est bon de leur donner quelques rands quand vous revenez chercher la voiture. Nous leur donnions en avance pour qu’ils regardent d’un bon œil notre voiture, au cas où nous aurions laissé en évidence un quelconque objet de valeur !

Faire le plein en Afrique du sud

L’essence est moins chère qu’en France en Afrique du sud et ce n’est pas vous qui vous servez. Vous devez indiquer le montant que vous souhaitez dépenser ou alors indiquer que vous voulez le plein en disant « full ». Un pourboire est attendu. De même, quelqu’un viendra nettoyer vos pare-brises et vous n’êtes pas vraiment en mesure de refuser le service et le pourboire additionnel. Parfois le pompiste lui-même s’en chargera. 5 ou 10 rands (moins d’1€) feront l’affaire.

 


Pour vous donner une idée du prix de la voiture (non 4×4) que nous avions louée; nous en avions eu pour 266€ pour 17 jours, imbattable ! A cela il faut ajouter les quelques péages et le conducteur additionnel. Pour ce dernier point, la géniale surprise fut d’apprendre que c’était un prix fixe alors que c’est généralement à la journée. Nous en avions eu pour à peine 30€ supplémentaire !

 

Pour continuer de voyager en photos, le compte instagram est là pour ça !

 

4 Responses

  • C`est avec grand intérêt que j`ai lu vos articles
    Je suis à faire mon itinéraire pour 2 mois en 2020
    Vos conseils sont pertinents et judicieux
    J`aurais aimé plus de précisions sur la locations de voiture
    mais je comprend vos réticences à dévoiler vos sources
    Bonne continuété

    • Bonjour Pauline,
      Merci 🙂 Je n’ai aucune réticence à donner l’agence, je crois qu’il s’agissait de HERTZ. Je passe par le comparateur de l’agence SNCF pour louer mes voitures en voyage (oui oui), faîtes y un tour, il y a souvent des prix qui défient toute concurrence !

  • La conduite en Afrique du Sud –> c’est top !
    J’ai beaucoup moins conduit que toi (uniquement pour aller sur la Garden Route depuis Le Cap et autour du Cap), mais j’ai vraiment bien aimé, et pourtant, je conduis très peu en France. Etrangement, la conduite à gauche est assez instinctive, sans aucun problème. En revanche, je n’ai quasiment jamais conduit de nuit (on m’avait raconté une histoire de braquage, alors ça m’avait fait un peu peur ><).
    Ahah, le coup du pompiste qui te lave les vitres direct, la première fois, j'ai jeté le mec car je ne comprenais pas pourquoi il faisait ça … heureusement que j'ai un fort accent français qui me fait passer pour une touriste !
    Chez qui as-tu loué ta voiture ?
    Bon, et surtout parce qu'on avait loué une petite voiture sans aucune reprise … une voiture un peu puissante aurait été une meilleure idée !
    En tout cas c'est un super article que j'aurais aimé lire avant de partir^^

    • Oui ! Au final j’adore conduire je crois…
      Et idem, on a peu conduit de nuit même si à la fin on s’était un peu relâché !
      Concernant le loueur et la voiture, je ne sais même plus quel modèle et quelle agence, j’utilise le service de location de la sncf, toujours très compétitif. C’était la voiture la moins chère, mais c’est vrai que parfois on tombe sur des voitures plus ou moins puissantes en economy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.