Dormir sur la pelouse d’un château au Danemark #vélo

Cela fait longtemps que j’ai laissé de côté ma semaine de vélo au Danemark qui avait commencé par des falaises, de la plage et du vent. Reprenons la route pour ce 4ème jour un peu moins ambitieux que les autres… Rappelez-vous, le 2ème soir nous n’avions pas encore pédalé assez pour atteindre l’objectif du 1er jour… les joies d’un premier voyage à vélo où on pense pédaler 100km par jour sans problème, mais oui ! L’objectif du jour est un château sur l’île de Fionie ; le château d’Egeskov en passant par la pittoresque île d’ Ærø et seulement 40km

 

Traverser du Lolland à la Fionie

Nous loupons à un cheveu le ferry que nous voulions prendre pour rallier l’archipel de Fionie depuis le Lolland. La matinée commence mal et le ciel est accordé, nuageux et orageux. Une heure plus tard nous traversons jusqu’à Spodsbjerg où nous enfourchons nos vélos et parcourons 20km en ligne droite. Les deux ponts (deux iles avant la grande Fyn) furent les passages les plus difficiles à cause de la montée mais il y a une piste cyclable tout le long de la route, le chemin est donc plutôt agréable. Le deuxième pont  nous mène directement à Svendborg, petite bourgade posée au bord de l’eau, où nous vérifions les horaires de train pour la suite du trajet. Par chance la gare se situe juste à côté du terminal de ferry qui permet de se rendre sur l’île d’Ærø. On repère tous les horaires et on embarque pour la traversée de quelques dizaines de minutes.

Découvrir l’île d’Ærø

On décide de se concentrer sur la moitié sud de l’île et pour être plus légères on décide de se délester de nos sacs de vélo dans un coin à l’abri des regards sur la terrasse d’un restaurant fermé (merci la Scandinavie). On prend un casse-croûte un peu cher mais bon au Fumoir « Røgeri » chez un pêcheur qui traite lui-même sa pêche. Tout est fermé dans les environs, on doit être un peu trop en hors saisons. On explore le village tout mignon d’Ærøskøbing et on monte vers Lille Rise (oui le Danemark ce n’est pas plat sur les petites îles en fait !) et on fait le tour jusqu’à Tranderup. Sur les hauteurs, le paysage champêtre est très joli et les quelques moulins n’y sont pas pour rien. Il n’y a pas grand monde et très peu de voitures. La vie est un peu ralentie sur Ærø.

On redescend ensuite sur le village où on a le temps d’aller voir un dernier petit trésor situé sur la langue de terre au nord du village (Vestre Strandvej). Une enfilade de petits cabanons colorés bordent la plage de galets. Les algues ne suffisent pas à cacher la clarté de l’eau et un rayon de soleil aurait été bienvenue pour souligner la photogénie des lieux. On attend tranquillement l’heure du ferry du retour en nous baladant sur cette péninsule et juste avant de monter dedans on récupère nos affaires indemnes 🙂

Camping sauvage dans un chateau

A peine arrivées à Svendborg, on se dirige vers la gare et quelques minutes après se présente le train qui doit nous déposer près de notre étape du soir. Le coucher de soleil rayonne de ses couleurs à travers la vitre du train et on a juste le temps de discuter avec un jeune homme réfugié de la guerre dans ce pays qu’il apprend à aimer. Le trajet n’est pas loin et on pédale juste 3km pour atteindre l’aire de camping offerte en face du château. C’est au milieu des champs, entre deux bâtiments à l’architecture typique, sur une pelouse. Il y a un vrai WC dans l’une des maisons et même une douche qui fonctionne avec des jetons à demander à l’accueil du château. On plante la tente, on fait notre habituel petit feu et on s’endort dans les bruits de la nuit. Mais avant de sombrer dans les bras de Morphée l’un d’eux nous fait sortir la tête de la tente. Quelques chevreuils broutent tranquillement la pelouse au clair de lune, leurs oreilles alertes nous ont entendues mais ils ne bougent que leur petite queue de droite à gauche. Rien de plus apaisant que de les regarder une minute avant de s’endormir.

Visite du château d’Egeskov

5ème jour

Au matin, le temps est magnifique, les oiseaux chantent et nous n’avons aucune raison de nous presser. La première chose que nous allons faire est visiter le château situé à 100m puis nous n’aurons alors plus que 3 jours pour profiter du Danemark et avons choisi de prendre le train plutôt que de rouler.

Le château est très bien entretenu et a de très beaux jardins. L’intérieur est également tout à fait conservé pour la bonne raison qu’il appartient à une famille qui possède toujours un statut important. La salle la plus impressionnante de toutes, et qui ne plaira pas à tout le monde, est celle des trophées de chasse. Elle est remplie d’animaux empaillés et de cornes accrochées aux murs.

L’autre petit joyau est une reproduction miniature du château faîte pour une des filles de la famille. Les détails sont époustouflants de réalisme entre les cuisines toutes équipées, les salons décorés et les chambres parfaitement reproduites, c’est impressionnant.

Le parc se visite très bien avec des enfants et il y a des aires de jeu et de pique-nique adaptées. Nous restons jusqu’à midi pour profiter du soleil avant d’enfourcher nos vélos jusqu’à la gare et de prendre le train vers Odense, la plus grande ville de la région.

 

Pour continuer de voyager en photos, le compte instagram est là pour ça !

2 Responses

    • C’était aux portes du chateau sur une aire de camping gratuite. Il y en a tout un tas sur le territoire, du carré d’herbe sans rien, à l’aire avec toilettes jusqu’au jardin d’un particulier et accès à ces douches 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.