Mes conseils pour voir des animaux en voyage

Je suis une voyageuse qui aime autant découvrir les paysages et les cultures locales que les animaux. Une destination ne serait pas complète pour moi sans la découverte de la faune mais les animaux de cachent et se laissent désirer. Comment voir des animaux sauvages en voyage ?

Même si on ne se rend pas spécifiquement dans un parc la nature est présente partout sous nos yeux… Un coyote sur le bord de la route en rentrant de Las Vegas, un régiment de poissons clowns dans les eaux d’Indonésie, des grenouilles multicolores qui coassent dans les gouttières d’un restaurant au Costa Rica, des biches dans une prairie à la tombée du soir au Danemark… Dans les pays où les parcs nationaux sont légion et qui hébergent de nombreux animaux, il est une compétence à cultiver ; l’observation d’animaux. 

On ne sait souvent pas trop ce qu’on cherche, ni où, ni comment. Je vous propose donc, à vous amoureux des animaux et aux autres curieux, quelques astuces pour mieux observer la faune lors de vos voyages.

~ Rester silencieux

 

Ce n’est un mystère pour personne : pour observer de discrets animaux mieux vaut ne pas arriver avec ses gros sabots. Même si vous êtes déjà discrets, le conseil s’applique autrement dans le cas où vous vous trouvez dans les parages d’un groupe bruyant. Les devancer largement est alors la meilleure solution car les animaux ont l’ouïe fine. Se retarder un peu n’a que peu d’effet, le mal ayant été fait et les animaux effarouchés pour de bon.

~ Ne pas hésiter à baisser ou lever le regard

 

A hauteur d’yeux, peu de chances que vous tombiez par hasard sur un animal, être proactif et balader son regard un peu partout est bien plus efficace. Sur le sol se déplacent d’innombrables petites bêtes de la fourmi au serpent, à l’horizon de votre regard se tiennent des mammifères craintifs, dans les arbres se tapissent des oiseaux ou, au contraire, s’agitent des singes qu’on entend bien avant de voir.

~ Prendre un guide une fois puis se débrouiller les fois suivantes

 

C’est un investissement qui peut être très utile si vous avez prévu de visiter plusieurs parcs naturels. En effet, difficile de remarquer un paresseux roulé en boule en haut de la canopée quand on ne sait pas à quoi cela ressemble. La 1ère fois, votre guide vous le montrera et les suivantes vous saurez rechercher cette tâche sombre qui se blottit à l’aisselle des branches.

 

~ Notez l’environnement dans un coin de votre tête

 

Rien de mieux que l’habitude pour repérer les animaux, sauf qu’en voyage, difficile de prendre l’habitude ! Pourtant on peut quand même aiguiser son regard et apprendre à reconnaître là où on a des chances de voir un animal et à augmenter sa vigilance. Je prends quelques exemples, de nouveau le paresseux qui ne se perche pas dans n’importe quel arbre mais apprécie les arbres denses à feuilles larges dans lequel on le trouve souvent. J’ai fait deux courtes randonnées dans les îles du parc national de Komodo et on voit vite que les dragons ont tendance à aimer les espaces ouverts et non les buissons denses sur lesquels pas besoin d’attarder son regard. Les cervidés eux s’aventurent en bordure de forêt généralement, les toucans se posent dans ses zones dégagées très haut dans les arbres, les poissons-clowns se cachent près d’une anémone qui ondule ses appendices…

DISTINGUEZ-VOUS LES ANIMAUX DANS CES ALGUES ?

~ Guettez les mouvements

 

La vigilance est l’arme numéro un du voyageur en quête d’animaux. Soyez attentif aux mouvements en périphérie de votre champ de vision même en marchant. En effet, les animaux se déplacent d’une façon particulière qui ne se confond pas avec un bruissement de feuilles sous le vent. Apprenez à différencier la présence animale d’un brin de vent.

~ Se lever tôt !

 

Denier conseil et non des moindres ; levez-vous à l’heure où les animaux sont actifs ! Le plus souvent c’est tôt le matin que vous avez le plus de chances de les observer, en particulier les mammifères. Au contraire de la plupart de nos confrères mammifères, nous autres humains ne sommes pas matinaux ! Vous ne serez pas embêté par le monde si vous sortez aux premières lueurs du soleil.

 

POUR CONTINUER DE VOYAGER EN PHOTOS, LE COMPTE INSTAGRAM EST LÀ POUR ÇA !

 

4 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.