Que mettre dans sa trousse à pharmacie de voyage ?

La trousse à pharmacie est primordiale en voyage et je pensais avoir un parfait attirail dans ma trousse de soin… jusqu’à ce qu’une amie, partie en voyage avec moi, attrape une belle tourista et que je me rende compte que je n’avais pas de smecta, la base quoi !

Je m’étais souvent posé la question de savoir quoi mettre dans ma trousse de premiers secours quand je partais en voyage mais j’ai donc tout revu. Comme je trouvais ça utile je vous propose ici la liste des médicaments et des trucs de secours que j’emporte en voyage en cas d’urgence ! L’article le plus glamour de tous à n’en pas douter 😉

En cas de bobo, entorse, coupure, plaie

  • désinfectant avec des lingettes imbibées (plus pratique qu’une bouteille)
  • sécher la plaie avec une pipette de mercurochrome
  • protéger avec un pansement ou un bandage (lourd à emporter : gaz + scotch)=> mais si vous avez un gros bobo qui nécessite un tel bandage, mieux vaut aller à l’hopital.
  • pansement contre les ampoules
  • anti-inflammatoire local en gel en cas de douleurs articulaires, musculaires, tendinites

En cas de tourista

  • mal de ventre, diarrhée : débridat, spaçfon
  • diarrhée : smecta, antidiahréique
  • nausée: antivomitif
  • antibiotique large spectre + tueur de germe (bactérie ou parasite c’est pas pareil): sous prescription (peuvent aussi être utile en cas de rage de dent)
Il est très peu fréquent d’utiliser les antibiotiques, veillez à ne pas les prendre pour quelque chose qui n’est pas une infection bactérienne avérée. Ils ne sont pas efficaces contre la douleur par exemple. Si vous avez un doute appelez un médecin de garde en France si vous ne voulez pas consulter sur place. Au retour, les antibiotiques non utilisés peuvent se garder et quand ils sont périmés, il faut les rapporter à la pharmacie et surtout ne pas les jeter à la poubelle !

En cas de coup de froid

(on n’y pense pas forcément, mais ça arrive même en voyage !)

  • nez qui coule: spray nasal
  • pour le mal de gorge: bonbon anésthesiants parceque le sirop c’est encombrant !

En cas de douleur/d’infection/fièvre

  • anti-inflammatoireibuprofène (à ne pas prendre en cas d’infection aiguë)
  • anti-douleur: doliprane

En cas d’allergie

(si vous êtes sensibles, ça peut sauver la vie, enfin pas littéralement)

  • anti-histaminiquedesloratidine
  • anti-inflammatoireavamys direct dans le nez si c’est sérieux

 

 

Conseils en conclusion

On n’oublie pas la contraception et tous ses petits traitements spécifiques comme ceux contre l’asthme ou les hémorroïdes (je vous avais dit, c’est glamour !). L’exemple ci-dessus est le mien, il peut y avoir des médicaments qui marchent mieux pour vous et que vous avez l’habitude de prendre.

Il vaut mieux aussi aller voir son médecin avant de partir, que ce soit pour une liste de médicaments ou pour faire un vaccin !

Vous pouvez aussi contacter votre médecin en France, ou un médecin de garde depuis l’étranger très facilement avec Skype. Il suffit d’avoir l’application installée sur son téléphone, de se mettre dans un endroit pour capter internet et d’appeler en France pour quelques centimes la minute.

Pas la peine de prendre 15 comprimés de chaque médicament (c’est que qui me permet d’en emporter autant), si ça dure trop, il faut aller consulter un médecin ou aller à l’hôpital.

Sinon, sachez que les médicaments sont en général moins chers dans les grandes structures. Pour des traitements comme les antipaludéens, la différence peut-être importante.

 

Pour une autre vision de la trousse de secours par les Géonautrices.

 

Envie de plus de conseils voyage ? Le compte pinterest est là pour ça !

10 Commentaires

  1. Lucie - WorldTravelheart

    Merci pour cet article bien pratique !
    Sii si les anti histaminiques ça sauve la vie littéralement ! ^^ En général quand on a de grosses allergies (comme moi) on a toujours avec soi ces deux type de médicaments qui peuvent nous sauver en attendant les secours (en cas d’oedeme de Quinck par exemple).
    J’ai été surprise de voir dans certains pays comme les médicaments peuvent être acheté facilement par rapport à la France (en Angleterre yen a dans les supermarchés par exemple), je suppose qu’en dehors de l’Europe ce n’est pas aussi simple.

    1. Lauriane (Auteur de l'article)

      Ah oui c’est vrai, c’est de l’allergie de compétition ça ! Moi ça sauve ma bonne humeur car éternuer toutes les 2 minutes ça me met toujours en rogne ^^
      Carrément différent les systèmes étrangers, aux USA aussi c’est dans les supermarchés et au Pérou on coupe les plaquettes pour te donner uniquement ce dont tu as besoin !

  2. Candie

    Sympa la petite info pour les hémorroïdes !! Très glamour oui !! lol 😉

    Je vais prendre quelques notes grâce à ton article, merci.
    Et merci pour le partage ! 🙂

    1. Lauriane (Auteur de l'article)

      Ahah c’est pas le plus sympa d’en parler mais il n’y a rien de pîre que d’avoir un soucis de santé à l’étranger qu’on aurait pu anticiper !

  3. Itinera Magica

    Merci pour ce post super utile et complet ! je retiens précieusement !

    1. Lauriane (Auteur de l'article)

      😉 Merci à toi

  4. Julie / hors du temps

    Ahaha ! Le smecta ! A avoir, toujours (toujours) sur soi quand on voyage dans un pays où on peut attraper la tourista à tout moment 😉
    Sinon, penser à prendre le numéro de son assistance médicale liée à la carte bleue ! Ca peut aider ^^ Et puis, ne pas hésiter à aller consulter un médecin local. C’est vrai qu’on est très mal habitué en France à payer 200euros une consultation + 200euros de médicaments, mais ça peut sauver des vacances !

    (surtout que la sécurité sociale française rembourse une partie des soins avancées, et les mutuelles complètent)

    1. Lauriane (Auteur de l'article)

      Je le saurai maintenant ! J’avoue que j’oublie toujours de noter plein de numéro, j’apprends à chaque voyage 🙂
      J’ai déjà raqué un peu au Pérou, 100€ le total, en parti remboursé par mon assurance française comme tu dis alors pourquoi se gâcher le reste des vacances !

  5. Eloise

    La trousse de secours c’est toujours hyper important et je crois que beaucoup de voyageurs passent dessus ! J’ai la chance (?) d’avoir une maman infirmière du coup nous avons toujours une super trousse… Inutile de te dire la tonne de médocs que nous avions pour le long voyage de 18 mois ! Heureusement nous n’avons eu besoin de rien mais en cas de réaction allergique en plein milieu du désert par exemple nous aurions pu nous soigner ! Ca rassure un peu surtout quand on part longtemps et que l’on va dans des endroits assez isolés !

    1. Lauriane (Auteur de l'article)

      Oui une chance ! Elles pensent à des choses dont on n’imagine jamais avoir besoin… comme tu dis, quand t’es super isolé tu te dis qu’il pourrait t’arriver plein de choses :/
      Je préfère avoir quelques pilules de plein de médicaments différents, et si ça va vraiment mal, à l’hopital !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.