Petit guide de la conduite en Indonésie

Conduire en Indonésie n’est pas une épreuve si terrible que ce soit en scooter ou en voiture. Quelques éclaircissements qui vous rassureront sur la réalité de la conduite en Indonésie.

 

J’ai commencé mon récit de l’Indonésie par la dernière étape de ce voyage; Sumatra et ses orang outans. Reprenons un cours un peu plus chronologique avec les débuts et l’aventure de la location de voiture à Bali ! 

Quand on est 4, il est plus intéressant de louer une voiture que plusieurs scooters (avec les gros sacs à dos sur une grande distance à deux sur un scooter … voilà…), d’autant plus que tous ne sont pas forcément conducteurs ! Dans le cas de la location de voiture en Indonésie, il est tout le temps conseillé de prendre un chauffeur en plus de la voiture (ce qui triple le prix de la location, de 200.000 IDR par jour à 600.000 IDR facilement), puisqu’il est soi-disant insurmontable de conduire à Bali, ou ailleurs.

Si on respecte quelques règles simples il est tout à fait possible de conduire une voiture à Bali et même un scooter sur Java.

scooter-princess-java-yogyakartamarche-campagne-bali

LE MAGNIFIQUE SCOOTER PRINCESSE LOUE A YOGYAKARTA & LE PLAISIR DE S’ARRETER DANS LES MARCHES LOCAUX QUAND ON EST AUTONOME

 

Nous avons loué une voiture que j’ai conduit plusieurs jours à Bali puis un scooter pour deux sur la tranquille île de Flores et dans la trépidante Yogyakarta sur Java. Bon, après on a tâté la circulation à Medan sur Sumatra, et c’est une autre histoire ! Même si avec un peu de patience, tout est réalisable 🙂

Pas de stress en vérifiant le véhicule

 

Lorsque l’on loue une voiture, mieux vaut que la voiture soit la plus amochée possible de base comme ça on ne remarquera pas le moindre accroc. Si vous le pouvez, c’est toujours bien de filmer et de prendre des photos devant le propriétaire. Cependant, peu de chance qu’on vous demande quoi que ce soit au retour à part si vous avez arraché un des rétroviseurs (oups…). C’est parfois pas évident mais essayez de tester la voiture, pour voir l’état des freins au moins. Pour le reste, on ne peut pas vérifier de façon fiable qu’elle ne va pas nous clamser dans les mains.

route-voiture-bali-conduire

CONDUIRE UNE VOITURE A BALI, ON S’Y CROIRAIT !

 

Pour continuer de vous rassurer, sachez que la conduite est plutôt lente sur Bali, donc pas besoin d’une machine de guerre non plus. Souvent on ne roule qu’à 50km/h ou moins. Par contre, il ne faut pas avoir peur des démarrages en côte ! Grimper une colline de nuit sur une route minuscule peut arriver tout comme suivre une file de camions dans la montagne. Sportif !

virage-camion-voiture-bali

VERS AMED, LES ROUTES SONT EMBOUTEILLES DE CAMIONS LE SOIR

 

Les fois où on a loué un scooter, on n’a pas franchement fait de grosse vérification à la location. Assurez-vous juste que le loueur  ait vu l’état de remplissage du réservoir, histoire de ne pas se faire avoir au retour, ils s’en souviennent parfaitement. Pour le prix cela oscille entre 50.000 rupiah et 75.000 rupiah par jour, selon si vous négociez bien ou pas !

• Ne pas hésiter à se servir du klaxon 

 

Les indonésiens ont une vaste gamme de sons de klaxon ; que ce soit pour prévenir la voiture devant qu’on dépasse, un piéton imprudent ou simplement pour dire bonjour ou signifier son mécontentement. Il ne faut pas hésiter à s’en servir lorsqu’on double les voitures et les scooters (ce qui vous arrivera forcément, même si vous faîtes tout pour l’éviter). Il faut aussi les écouter car, particulièrement en voiture, vous ne pourrez pas garder à l’œil tous les scooters qui vous entourent. Vous verrez c’est très utile.

trafic-scooter-indonesie

TRAFIC A YOGYAKARTA

Faire confiance aux scooters (quand on est en voiture)

 

Les indonésiens sont des as du guidon, ils savent mieux que vous ce qu’il faut faire, vous qui venez de prendre votre voiture et commencez à vous familiariser à la conduite à gauche. Il faut les laisser se faufiler tout en prenant garde à eux tout de même mais ne pas rester tétanisé et agir seulement en fonction d’eux. Ils sont plus lestes et réactifs que des voitures et en conduisant normalement vous ne devriez avoir aucun problème avec eux !

scooter-gares-nuit-bali

TOUS LES SCOOTERS GARES EN BATAILLE

 

Le seul souci avec les scooters est leur stationnement de tous les côtés la nuit. Un qui dépasse du rang en bataille, une voiture un peu trop à gauche et le rétro (ou pire !) prend un coup… Ça m’est arrivé et ce n’était pas super drôle, donc si personne n’est en face, il ne faut pas se gêner pour rester au milieu.

Doubler et dépassement en face 

 

Pour beaucoup d’indonésiens, les routes ne sont pas des simples voies à double sens et tout le monde se double gaiement. Une fois, un de nos conducteurs de minibus a même doublé les deux voies qui étaient embouteillées pour se créer une voie sur la deuxième voie d’en face… tout le monde se rabattait jusqu’à ce que les klaxons outrés le fassent se réinsérer penaudement dans le bouchon…Gonflé !

route-demi-tour-indonesie

CE MONSIEUR EST LA POUR ARRÊTER LA CIRCULATION ( ! ! ) QUAND UNE VOITURE VEUT TRAVERSER DE L’AUTRE COTE

 

Vous voulez doubler, mais un scooter arrive en face ? S’il est seul, pas de soucis pour doubler, il se poussera. Par contre s’il y en a de nombreux derrière mieux vaut attendre une meilleure fenêtre… mais sans attendre 10 ans non plus ! Souvent on double des véhicules qui vont à 40 ou 50km/h, à ces vitesses les voitures ont assez de puissance pour doubler sur une distance très courte ! A l’usage on se rend compte que ça passe large 😉 Vous apprendrez que vous pouvez doubler même si vous voyez une voiture qui arrive en face, il y a souvent largement le temps.

Le dépassement par la droite a aussi cours sur les deux fois deux voies, il faut juste klaxonner et se méfier des camions qui restent à droite

Et la nuit ? 

 

Les dépassements en voiture sont plus délicats la nuit ; au loin les lumières des scooters se confondent avec les phares des voitures. En scooter on se faufile toujours mais… c’est carrément plus dangereux de rouler en scooter la nuit.  En voiture cela reste faisable sans problème tout de même (revenir à votre logement dans la campagne après un spectacle de danse à Ubud de nuit est ok !), par contre on évite de faire des kilomètres en scooter de nuit.

 

route-conduire-scooter-bali

EN SCOOTER DANS LES ENVIRONS DE BORBUDUR

 

Mais bon on l’a fait quand même… En effet, je déconseille de faire du scooter la nuit SAUF si c’est super tôt le matin. Il n’y alors personne sur la route et les risques liés à la circulation sont donc réduits ! Nous l’avons fait pour nous rendre au lever de soleil à Borobudur sur Java. S’y rendre en scooter n’est pas vraiment dangereux d’autant plus qu’à Yogyakarta il y a que des deux fois deux voies qui excluent les dépassements en face qui sont les principaux éléments dangereux de la conduite de nuit. On reste tranquille à gauche et on peut rouler une heure sans problème du centre de Yogyakarta à Borobudur. Donc, aller en scooter à Borobudur le matin, je dis OUI !

Une autre circonstance à laquelle faire attention en scooter ; s’il pleut. Utiliser un scooter est alors vraiment plus périlleux, déjà que selon l’état de vos roues, ça dérape pas mal sur route sèche …

S’engager et tourner dans la circulation 

 

Il est assez effrayant la première fois de changer de direction, surtout quand on veut tourner à droite (à gauche ça va, pas besoin de croiser le flux de la circulation). Mais ça se passe bien, tout le monde est zen et prend son temps. On n’est pas à Paris. Par contre il ne faut pas tergiverser 15 ans, il faut s’imposer un peu car personne, personne ne vous laissera gentiment passer. Vous passez, ils s’arrêtent. C’est comme ça que ça fonctionne et les gens qui attendent derrière vous ne manqueront pas d’utiliser leur klaxon en mode pas content si vous ne vous engagez pas.

trafic-scooter-yogyakarta-indonesie

UNE CARGAISON ORIGINALE DANS YOGYAKARTA

 

Pour ce qui est des priorités c’est un peu un mystère. Forcément il y a un code de la route, mais en pratique je dirais que c’est le premier arrivé qui passe. N’hésitez pas à coller les voitures ou les scooters devant pour ne laisser à personne le loisir de vous couper la route dans l’intervalle. Aux feux, particulièrement aux grosses intersections, quand vous vous demanderez précisément où aller, vous serez, 90% du temps, devancé par des scooters qui vous montreront la voie. 

L’ARMÉE DE SCOOTER ATTEND AU FEU

Remplir son réservoir 

 

L’essence la moins chère « bensin » fera l’affaire. Le service est assuré à la pompe et soit vous demandez un plein (ils comprennent « full ») soit vous donnez un montant en tendant un billet, ce qui semble être le plus courant. Le litre était à 7.000-8.000 rupiah il me semble et un plein nous a coûté autour de 200.000 rupiah (15€). Le réservoir ne se vide pas rapidement  (ou il y a un problème) puisque les distances parcourues ne sont pas immenses même si les temps de parcours se comptent parfois en heures.

essence-scooter-java-indonesie

STATION ESSENCE DANS LA CAMPAGNE (LES SCOOTER PEUVENT TOUT A FAIT ALLER DANS LES GRANDES STATIONS ESSENCE)

 

> En conclusion

 

Conduire une voiture en Indonésie n’est pas fait pour les conducteurs du dimanche mais ce n’est pas plus compliqué que cela. Les scooters se gèrent, la vitesse n’est pas démente et on freine si quelqu’un dépasse en face. Pour ce qui est de louer un scooter, tout le monde le fait, pourquoi pas vous ?

 

LE SCOOTER EST INDISPENSABLE AUX BALINAIS

 

> Deux trois choses en plus

 

  • 🚚 Ne faîtes pas le trajet de l’est vers le centre de l’île de Bali en soirée (typiquement depuis Amed), c’est rempli d’une file de camions  transportant des matériaux, compliquée à doubler dans les virages et s’arrêtant parfois sans raison. Respirer leurs pots d’échappement noirs pendant des heures n’est pas la meilleure des idées…
  • 🚗 🚕 🚙 Il ne vaut mieux pas conduire une voiture à Kuta, c’est tout embouteillé.
  • 🚀 Ma pointe de vitesse en voiture sur 3 jours fut 75km/h et on a vraiment l’impression d’aller vite !
  • 🏁 D’ailleurs, la vitesse limite ? Un mystère ! On a vu un seul panneau pendant nos 3 semaines en Indonésie.
  • 📜 Pas un loueur ne vous demandera votre permis, encore moins votre permis international (une caution en cash ça oui !). Par contre si vous rencontrez la police, il les faudra TOUS LES DEUX. Le permis international est obligatoire à Bali !
🚨Eviter les amendes à Bali 🚨 

En gardant toujours un petit porte-monnaie avec un billet de 50.000 + un de 10.000 (pour faire réaliste) vous vous éviterez quelques ennuis… En cas d’arrêt-racket par la police, vous résistez gentiment quelques instants puisque le prétexte de l’arrestation est souvent ridicule; rouler trop doucement, double un peu trop, ou rien d’aussi pragmatique. Puis, lorsque le policier annonce que vous pouvez vous arranger à l’amiable, cédez un poil de mauvaise grâce en tendant « tout ce qu’il vous reste ». Le policier vous aura peut-être demandé 100.000 ou même 1M de rupiah à la base, mais 50.000 rupiah lui suffiront probablement ! Une astuce que je n’ai jamais utilisée puisque nous n’avons jamais été arrêtés par la police (apparemment ces pratiques régressent de plus en plus) mais elles ont a priori plutôt cours au sud de Bali, où nous n’avons pas conduit.

 

Pour continuer de voyager en photos, le compte instagram est là pour ça !

8 Commentaires

  1. trek au vietnam

    Un super article. Merci bien pour le partage et ses infos tres pratiques. Ca m’interesse bcp. Bonne continuation !!!

    1. Lauriane (Auteur de l'article)

      Merci !

  2. tania

    j ai trop peur de conduire à l étranger quel que soit l endroit car je ne conduis plus en France
    je suis team transports en communs
    merci pour cet article qui montre que ce n est pas impossible

    1. Lauriane (Auteur de l'article)

      Ca dépend du caractère de chacun en effet 🙂 Se balader en transports en commun pousse à la créativité ! Merci pour ton commentaire Tania !

  3. Le blog CashPistache

    La police me fait toujours impression dans n’importe quel pays, mais si là en plus elle me soutire de l’argent injustement ! alors là, je me mets à pleurer !! 😉

    Si je devais louer un scooter, je pense que je laisserai conduire mon homme quand même…

    1. Lauriane (Auteur de l'article)

      Ahaha moi aussi, à chaque fois qu’on voyait la police on s’inquiétait au moindre mouvement de bras… qui n’était jamais pour nous au final ^^
      J’ai laissé mon copain conduire le scooter, mais je me suis chargée de la voiture 😉

  4. Itinera magica

    Mon dieu mon dieu mon dieu cette histoire de scooters dans tous les sens m’angoisse ! Je ne sais pas si je pourrais ! Conduire à gauche, ça va, mais le bazar me stresse un peu.

    1. Lauriane (Auteur de l'article)

      C’est vrai que ça dépend de la confiance que l’on a en tant que conducteur 🙂 Mais c’est vraiment pas insurmontable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.