Copacabana et l’Isla del Sol

Les abords du lac Titicaca sont merveilleusement remplis de vie locale, bétail broutant accroché à sa corde, enfants et femmes surveillant les troupeaux, tas de paille en pyramide, roseaux et bleu infini du lac… L’Isla del Sol offre quant à elle un superbe panorama tout en criques sur l’immense lac. Un endroit qui m’a bluffée !

 

• Traverser la frontière bolivienne 

 

Nous nous nourrissons de ce paysage durant notre trajet en bus de Puno à la frontière bolivienne que nous atteignons à la fin du jour. Une fois les formalités passées (nous n’avons rien à payer en tant que français et personne n’a été ennuyé pour une absence de billet retour comme parfois) nous reprenons le bus vers Copacabana. La lumière du soleil couchant nous accompagne le long de la route qui borde le lac. Le parfait coucher de soleil ne sera pas pour ce soir, nous tenterons de l’admirer tranquillement le lendemain.

Le petit passage folklorique est le moment où tout le monde descend du bus et doit traverser à part (moyennant 2 bolivianos supplémentaires), puisque le bus traverse sur une barge de fortune. Nous étions de nuit et les passagers s’amusaient à se faire peur puisque le petit bateau remuait comme un beau diable !

enfant-lac-titicaca

GARÇONNET AU BORD DE LA ROUTE QUI LONGE LE LAC TITICACA

 

Nous arrivons vers 20h et trouvons avec un peu de peine notre hôtel tout à fait derrière la grande cathédrale qui s’élève au dessus de la place centrale. La rue principale qui y mène était encombrée par une procession de gens heureux, dansants, chantants et portant avec fierté leurs lampions, belle entrée en matière pour la Bolivie !

 

A SAVOIR : Retirer plus de 700-800 bolivianos n’est pas possible hormis à la Banque Nationale et surtout lorsqu’une agence bancaire est adossée au distributeur. 

 

• Vers l’Isla del Sol 

 

Le lendemain nous laissons nos bagages en gardiennage à l’hôtel et allons acheter notre billet vers la Paz pour le soir même à 18h30, dernier départ (toutes les infos sur les bus ici). Nous tentons aussi de prendre de quoi manger puisque nous ne savons pas ce que nous allons trouver sur l’île. Manger sur le pouce a été une de nos principales difficultés lors de ce voyage, puisqu’on ne connaît jamais la fraîcheur des produits proposés dans la rue et que ça ne donne pas du tout confiance (contrairement à l’Indonésie par exemple): sachets de chips, empenadas et bananes feront l’affaire ! Nous avons acheté auprès de l’hôtel l’aller-retour pour l’Isla del Sol à 30 bolivianos pour un départ à 8h. 

Sans gilet de sauvetage en vue (à éviter quand même pour la prochaine fois), nous faisons l’heure 30 de voyage  jusqu’au nord de l’Isla del Sol, au village de Challapampa. Nous prenons le soleil sur le toit du bateau. La Cordillère blanche se détache sur l’horizon bleu du lac, le soleil réchauffe l’atmosphère fraîche du matin et après deux arrêts, dont un au village sud de l’île, nous atteignons notre destination.

isla-del-sol-nord-titicaca

VILLAGE AU NORD DE L’ISLA DEL SOL : CHALLAPAMPA

DÉBARQUEMENT SUR L’ISLA DEL SOL

• Que faire sur l’Isla del Sol ? 

 

Les ruines qui se trouvent au nord de l’île sont le 1er arrêt obligatoire (puisqu’on y passe pour accéder au reste de l’île). Un guide est attitré à chaque bateau et vous pouvez le suivre au départ pour qu’il vous indique l’endroit où acheter votre droit d’entrée pour les ruines qui est de 10 bolivianos par personne.

Nous traversons ensuite une jolie plage où de petits cochons remuent le sable et où des ânes se reposent avant de monter une petite colline qui débouche sur de magnifiques panoramas. Un peu après on trouve les ruines incas, qui sont finalement assez réduites (même si ce serait le lieu de genèse du dieu soleil, pas rien dans les religions andines…). Une petite source sacrée coule dans une marette au cœur des maisons en ruine mais elle ne vaut pas l’attroupement qui se crée autour à l’invitation des guides. Un papi bolivien rattrape un peu le tout en expliquant quelques coutumes autour d’une table en pierre.

ÂNES SUR LA PLAGE AUX COCHONS

GARÇONNET SUR LA PLAGE AUX COCHONS

 

Les guides sont payants (10 bolivianos par personne), mais personne ne le dit jamais. C’est uniquement une fois entré dans les ruines qu’on se voit demander de payer. Nous l’avions un peu mauvaise parceque nous ne l’avions pas vraiment écouté et étions passées d’un guide à l’autre au rythme de nos pauses photos. Les guides savent par contre parfaitement qui sont les membres de leur groupe (puisqu’il était venu me demander ma participation alors que mon amie lui avait donné le paiement pour nous deux) et omettent intentionnellement de mentionner que leur laïus est payant. Ce que je comprends parfaitement, mais que j’aurais préféré savoir plus clairement, en conséquence nous aurions écouté avec plus d’assiduité ses explications. Si ça vous ennuie de payer sachez que l’avantage de ne pas rester avec les guides est que cela permet d’éviter la foule qui les suit et de profiter du magnifique panorama seul.

isla-del-sol-titicaca-crique

JOLIE CRIQUE SUR L’ISLA DEL SOL

 

Les guides convainquent également certains visiteurs de leur nécessité afin d’indiquer le chemin qui mène au sud de l’île alors qu’il est totalement impossible de se tromper.

En effet, nous étions venues sur l’Isla del Sol avec l’envie de faire la petite randonnée qui serpente sur la crête de l’île du nord au sud qui est la deuxième chose à faire sur cette île. Il n’y a pas 36 chemins ; l’un mène aux ruines et l’autre est à droite sur la route lorsqu’on repart a des ruines, ce chemin monte vers la crête tandis que l’autre rebrousse chemin vers le village. Impossible donc de le manquer.

• Randonette sur les crètes de l’Isla del Sol 

 

Le chemin des crêtes s’étend sur 8 à 11 km, nous avons eu les deux estimations, et une marche normale permet d’atteindre le sud de l’île en 2h30-3h. Le chemin est en plein soleil, sauf à la toute fin et parfois en légère montée mais en général c’est une randonnée facile. Nous nous y engageons et savourons le soleil dans l’air d’altitude qui reste frais et rend les efforts parfaitement supportables.

randonnee-isla-del-sol-titicaca

CHEMIN DES CRÊTES

 

La végétation est rase et le paysage rappelle la Crète (justement) à mon amie. Au sommet de l’Isla del Sol on embrasse l’immensité de ce lac qui ressemble à une mer. La Cordillère royale et ses pics enneigés est toujours en vue, quelques fumées au loin nous interrogent sur une possible activité volcanique, mais il est plus probable qu’il s’agisse de brûlis, que nous verrons beaucoup lors des trajets en bus le long du lac Tititcaca. Le paysage est vraiment magnifique plein de bleus, de verts fumeux et d’ocres.

Nous rencontrons un troupeau de moutons et quelques lamas et je me fais prendre au jeu de la photo payante même si je m’en doutais. Quelques enfants et leur mère sont assis sur le bord du chemin, ils sont accompagnés de lamas aux oreilles décorées et j’ai le malheur d’essayer de les prendre furtivement en photo. Ils ne sont pas dupes et me courent après en criant « dos bolivianos, money, money ». On ne m’y reprendra plus !

TROUPEAU DE MOUTONS BROUTANT ET PANACHE DE FUMÉE AU LOIN

 

En parlant d’argent, il y a deux péages sur le chemin, prévoyez donc de la monnaie et mieux faut être prévenu pour éviter d’avoir l’impression de se faire rançonner ! Le premier est au milieu du trajet et coûte 15 bolivianos. On rencontre le second lorsqu’on aborde la dernière partie de la balade au niveau du village. L’entrée y est ici de 5 bolivianos (le total est de 30 bolivianos en comptant les ruines.). Nous terminons la promenade dans le village de Yumani avec un jus d’ananas et une vue superbe. Mais il faut apparemment beaucoup de temps pour le préparer et quand il arrive nous le buvons presto puisqu’il faut encore 15min pour descendre jusqu’au petit port où nous attend le bateau que nous avons laissé dans le village de Challapampa le matin. Il nous attend pour 15h30 mais si vous avez quelques minutes de retard, ne vous en faîtes pas, on attend toujours quelqu’un ou quelque chose jusqu’à 16h.

 

isla-del-sol-famille

UNE FAMILLE S’APPROCHE DU VILLAGE DE YUMANI

jus-fruit-isla-del-sol-titicaca

JUS D’ANANAS DANS CADRE ENCHANTEUR

 

Si vous ne souhaitez pas faire la randonnée sur la crête du nord au sud vous pouvez rejoindre le bateau au nord après avoir visité les ruines puis déjeuner à Yumani et vous balader aux alentours en attendant 15h30 et les randonneurs qui reprennent le même bateau. C’est une autre option pour profiter du cadre de l’Isla del Sol.

Nous avons croisé des hôtels à la fin de la randonnée et même de belles habitations en route, j’en ai presque regretté de ne pas passer la nuit sur place tant le paysage est enchanteur. Los nubes a particulièrement retenu mon attention. Si vous avez le temps, je ne saurais que trop vous conseiller de passer une nuit sur l’île. Si on prend ainsi son temps, je pense qu’il y a beaucoup de belles randonnées à tester, toujours avec l’environnement magnifique du lac Tititcaca et des cordillères. On peut notamment faire le tour par la côte et les criques selon le guide du Routard, à tester !

los-nubes-isla-del-sol

HOTEL LOS NUBES AVEC SPLENDIDE VUE

 

Nous arrivons à 17h à Copacabana et longeons la plage bien animée (il y a même un « parc aquatique ») avant de récupérer nos sac à dos à l’hôtel. Au passage devant la cathédrale nous remarquons des traces des baptêmes de voiture du jour; confettis au sol, fleurs et décorations aux rétroviseurs de quelques camionnettes stationnées devant la cathédrale blanche ! Nous avons manqué cela mais si vous avez de la chance qu’une ou plusieurs voitures se présentent, vous aurez droit chaque jour (dimanche presque invariablement) à cette originalité de Copacabana.

Nous nous dirigeons de nouveau vers le port pour regarder le coucher de soleil et attendons l’heure de départ de notre bus pour la Paz devant ce spectacle. Un panache de fumée et quelques bateaux s’invitent dans le tableau magnifique du soleil couchant. Peu de choses sont aussi invariablement belles qu’un coucher de soleil.

COUCHER DE SOLEIL SUR LE LAC TITICACA

• Où dormir à Copacabana ? 

 

Pas hasard nous tombons sur un hôtel recommandé par le guide du Routard; l’hostal Sonia à 100 bolivianos la nuit pour une chambre twin avec salle d’eau privée et eau froide; correct même s’il fait froid.

Le petit déjeuner est classique de la Bolivie, voire un peu mieux ; en plus d’une boisson chaude, on a droit à une noisette de beurre, un peu de confiture, un des pains ronds typiques, un jus de fruits et quelques fruits quand on a de la chance. A payer en plus de la chambre ; 20 bolivianos par personne.

2 Responses

  • J’adore la photographie des deux ânes sur la plage aux cochons Beaux panoramas, pas facile de savoir pour les guides ! C’est vrai que ce n’est pas très honnête parfois. La isla del sol et ses criques à parcourir me semble vraiment superbe !
    Merci pour toutes ces infos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.