Transports au Pérou et en Bolivie10 minutes de lecture

Un peu d’aide pour cerner à distance le fonctionnement des transports au Pérou et en Bolivie. Nous sommes tous amenés à les utiliser, autant s’y préparer !

• Métropolitan à Lima et Téléphérique à La Paz 

 

Le métropolitain à Lima est en fait un bus qui circule sur une voie dédiée. Le prix est de 2,5 soles par trajet à charger sur une carte payante. Si vous ne voulez pas en acheter une (dans tous les cas une pour plusieurs, ça fonctionne), demandez à votre hôte s’il n’en a pas une supplémentaire. Vous pouvez aussi demander à l’agent en station s’il peut faire en sorte qu’un autre usager charge sa carte de votre agent et la valide à votre passage. A répéter à chaque usage du métro donc, avec de chaleureux remerciements 😉 Pour le centre historique, l’arrêt est Jirón de la Unión.

la paz telepherique

VUE DU TELEPHERIQUE SUR LA PAZ

 

Le téléphérique de la Paz est un excellent moyen de prendre conscience de la géographie de la ville et de sortir des quartiers riches au fond de la vallée. Chaque trajet coûte 3 bolivianos, il y a des cartes qui permettent de faire moins la queue mais au contraire de la Paz, on peut acheter un ticket seul au guichet (on peut même en acheter plusieurs d’un coup).

Dans le centre touristique de la Paz l’arrêt de téléphérique est situé au niveau de l’ancienne gare.

• Bus 

 

Il y a fort à parier que vous utiliserez le bus pour vos trajets dans le pays. C’est le moyen de transport par excellence pour de telles distances. Il existe des dizaines de compagnies au départ des différentes villes. Toutes ne se valent pas et même si certaines sont conseillées, vous n’êtes jamais à l’abri d’un vieux véhicule ou de toilettes bouchées.

terminal bus la paz

TERMINAL DE LA PAZ

 

Les horaires sont précis mais j’ai l’impression qu’ils changent régulièrement et le routard, par exemple, n’est pas à jour sur un certain nombre d’entre eux. Franchement, mieux vaut prévoir en avance, pour éviter de rester coincer sur place à cause des horaires ou des bus complets… nous avons eu la mésaventure lors de notre deuxième long trajet entre Arequipa et Puno. Cruz del sur, une des compagnies les plus recommandables, propose le trajet deux fois par jour et celui du matin que nous voulions prendre était complet la veille. Nous avons dégoté un autre trajet grâce à l’aide d’un ami du réceptionniste de notre hôtel mais y avons laissé quelques frais puisqu’il s’agissait d’une agence… Au retour de Sucre de la même manière, nous étions contentes d’arriver tôt le matin à la Paz puisque les bus qui font le trajet jusqu’à Cusco partent entre 8h et 8h30 et c’est le seul départ direct de la journée.

Si vous organisez bien votre voyage, vous devriez pouvoir minimiser le temps perdu en bus. Au final, sur 3 semaines de voyage nous avons seulement fait 2 jours entiers de voyage, ce qui était de toute façon obligatoire puisqu’il s’agissait de traverser la frontière Pérou-Bolivie qui n’est ouverte qu’en journée.

 

> Semi cama ou cama ?

Ces deux classes se différencient par le siège et son confort, le cama étant le meilleur des deux. La différence de prix entre ces deux classes n’est souvent pas très importante alors cela vaut-il le coup de payer pour un cama ? Le fauteuil ne s’inclinera pas forcément beaucoup plus mais les assisses sont clairement plus larges. Cela peut-être plus agréable pour passer en position sur le côté mais je dois dire que dans cette position, on glisse. A mon avis, le meilleur sommeil se trouve en position droite sur le dos, les jambes étendues. Dans ce cas, la largeur du siège ne joue pas vraiment. Au contraire, en cas de tournants, on est mieux tenus !

En trajet de nuit, il y a une couverture de fournie dans toutes les compagnies un minimum sérieuses que ce soit en classe cama ou semi-cama.

BUS A CHIVAY VENANT D’AREQUIPA

> Récapitulatif des prix et compagnies empruntées

TrajetCompagnieDuréePrixClasseRemarque Départ
Lima-ArequipaCruz del sur17h90 solessemicama Meilleure compagnie que nous avons prisePM 16h30
Arequipa-Puno-CopacabanaSan cristobal del sur et Titicaca bolivia6h+3h84 solesnormalChangement à PunoJour 6h
Copacabana-La PazManco Kapac4h30 bolinormalUne compagnie pouilleuse PM 18h30
La Paz-UyuniPanasur10h120 bolicamaOn a bien dormi ! Nuit 20h
Uyuni-Potosi11 de julio3h30 bolinormal4h annoncées je crois

PM 18h

Potosi-SucreRipley3h30 bolinormalDu nouveau terminalPM 18h
Sucre-La PazTranscopacabana MEM11h180 bolicamaFiliale luxe de transcopacabanaNuit 20h
La Paz-CuscoLitoral12h140 bolisemicama Jour 8h30

 

En plus du trajet il faut fournir entre 2 et 2,5 bolivianos ou soles pour utiliser le terminal. Ceci se fait soit directement à l’embarquement (prévoyez l’appoint) ou après l’achat de votre billet. Dans ce dernier cas l’attente peut être longue, il ne faut pas y aller 5min avant le départ (je pense notamment au terminal de Sucre) 

Le fameux trajet cahotique entre la Paz et Uyuni était loin d’être aussi horrible que ce à quoi je m’attendais avec les témoignages sur le net. J’ai aussi bien dormi que sur le trajet Lima-Arequipa qui est sur bonne route. Il n’y a que l’arrivée à 5h ou 6h dans le froid qui pique !

• Taxi 

 

La crainte de l’étranger en taxi est de se faire détourner et braquer en règle. Le risque est plus présent si on ne prend pas un taxi enregistré ou « officiel ». Dans la rue, ne vous laissez pas intimider par les voitures qui vous klaxonnent, vous hèlent s’ils n’ont pas de panneau taxi sur leur toit. Dans toutes les villes péruviennes vous pourrez vous y fier a minima, par contre en Bolivie, certaines villes comme Sucre n’ont pas de taxi avec pancarte. Ils ont plutôt un sticker taxi en plein milieu du pare-brise.

Au Pérou, les taxis ont également souvent une pancarte avec le nom et le matricule du conducteur, ce qui peut être rassurant. Mais ce n’est pas toujours le cas.

Pour se sécuriser vous pouvez aussi toujours utiliser les taxis d’une compagnie recommandée par votre hôtel ou que vous avez déjà utilisée sans problème. Cela peut se révéler frustrant quand de longues minutes et des dizaines de taxi vous passent sous le nez. Vous pouvez aussi demander à un employé de votre hôtel, un policier ou un serveur de votre restaurant d’en choisir un pour vous. Il est vrai aussi que la présence d’un local pousse le taxi a annoncer un prix correct.

taxis rues arequipa

TAXIS A AREQUIPA

> Exemples de prix de courses en taxi

  • Terminal bus Arequipa à Plaza de armas : 5 soles
  • Terminal bus Cusco à Plaza de armas : 10 soles
  • Plaza de armas à Aéroport de Cusco: 20 soles
  • Lima aéroport à Miraflores : 40 soles
  • Lima aéroport à Rimas : 30 soles
  • Nouveau terminal bus Potosi au centre ville : 6 bolivianos par personne
  • Plaza 25 de mayo au terminal de bus : 5 bolivianos par personne

> à savoir

  • Appeler un taxi à votre hôtel sera toujours plus cher qu’en héler un dans la rue
  • Les voitures les plus feraillées seront des taxis moins chers mais aussi les moins safe (autant au niveau de la voiture qu’au niveau de la propension au délit de son conducteur)
  • Fixez le prix avant de monter
  • Pour conclure, si vous ne prenez pas un taxi que rien ne diffèrencie d’une voiture particulière, vous ne devriez pas avoir de problème.

> Taxi aux aéroports

A l’aéroport de Lima notamment, il existe des taxis « officiels » clinquants et aux conducteurs en costards. Rassurant pour le voyageur qui vient d’atterrir, je trouve qu’ils ont, en plus d’un prix 50 à 100% plus élevée que les autres taxis, une politique très spéciale et critiquable.

Lors de notre arrivée nous avions arrangé avec notre hôte AirBnb un transport en taxi avec lui jusqu’à la maison. Cela nous avait coûté 10$ (33soles) avec l’aller de notre hôte et notre retour vers le logement dans le coin de Rimac… En bon péruvien, notre hôte ne nous avait pas dirigés vers les taxis « officiels » et nous étions sortis de l’aéroport (à gauche après les parkings, suivez les locaux) pour prendre le taxi qui l’avait accompagné. Nous savions donc où aller pour trouver des taxis moins chers. Qui plus est, ces taxis sont à peu de choses près les mêmes que vous hélerez dans les rues de Miraflores (qui est le quartier où il doit y avoir le plus de taxis recommandable j’imagine), donc pourquoi passer par un taxi officiel ?

Lors de notre deuxième passage à l’aéroport nous avons donc remercié poliment les taxis officiels et nous nous sommes dirigés vers la sortie pour prendre un taxi garé à la sortie… et nous avons eu de gentils commentaires comme « danger » « not safe » dirigés à l’encontre de ces taxis qui ne payent pas le parking de l’aéroport et attendent les clients à sa sortie. Ce genre de comportement, surtout à l’arrivée de touristes, ça me semble une bien mauvaise manière de promouvoir son pays et je déteste qu’on me suive telle une volée de rapaces alors que j’ai clairement et poliment indiqué que je ne souhaitais pas de leurs services.

Au final, un gentil conducteur dans l’enceinte de l’aéroport mais avec son taxi garé à l’extérieur nous a proposé 40 soles pour aller jusqu’à Miraflores, et nous avons accepté (parceque Miraflores était au final bien plus loin que notre 1er logement pour lequel le trajet avait coûté 33soles).

Je pense bien sûr que nous avons un prix spécial touriste. 40 soles jusqu’à Miraflores peut, je pense, se négocier jusqu’à 35, surtout si vous êtes à 2 ou seul. Les taxis officiels demandent à partir de 55soles jusqu’à 80sole (17 à 24€ contre 12€).

• Avion 

L’avion est parfois une bonne solution pour les très grands trajets qui sont communs dans les pays d’Amerique du Sud à cause de l’état des routes et surtout du relief. Vous pourrez avoir envie de réaliser Cusco-Lima ou Lima-La Paz par exemple. Cependant, il ne s’agit pas de vol classiques puisqu’ils ont quelques spécificité. Tout d’abord la franchise de bagage à main est très réduite, même si avec un bagage en soute ce n’est pas un souci, et ensuite les tarifs les plus économiques sont réservés aux péruviens sous peine d’amende.

StarPerù semble avoir des tarifs très attractifs sur plusieurs trajets touristiques

• Collectivos 

 

Les collectivos sont ces bus hors d’âge et remplis qui circulent dans toutes les grandes villes. Les destinations desservies sont inscrites sur un écriteau sur le pare-brise, sur les flancs du véhicule et scandées par la personne en charge des passagers. Il n’y a souvent pas d’arrêt formel ni d’horaire bien défini, le mieux est de demander à votre hôtel où il faut se rendre. Sur place les passants ou vendeurs ambulants préciseront la localisation.

C’est un moyen de transport à utiliser au moins une fois lorsque l’on est en Amérique du sud !

collectivos lima

COLLECTIVOS A LA PAZ

 

Ce genre de petit bus peut aussi être utilisé pour les longs trajets, par exemple, il en existe pour faire le trajet Arequipa-Puno sans passer par Juliaca et en 4h au lieu de 6h. Mais vous ne trouverez pas un caucasien sur ces trajets. Sont-ils à éviter pour autant ? Avec un peu d’expérience de l’Amérique du sud c’est une économie qui se tente ! Demandez aux locaux qui sauront vous renseigner.

 

Dans tous les cas, attention à vos bagages lorsque vous utilisez les transports au Pérou et en Bolivie !

 

Envie de voir plus de photos du Pérou et de la Bolivie ? Suivez le compte instagram

6 Responses

    • Salut Pia,
      En effet ! Et franchement oui, on a bien dormi ^^ La compagnie Panasur était OK ! Je n’ai pas trop compris tous ces retours sur l’état de la route etc. Je dois dire que c’était la nuit, donc je n’ai pas du tout vu dehors, on a bien pu mourir 10 fois mais je ne m’en suis pas aperçu !

      • Finalement c’était nickel le trajet, j’ai même réussi à dormir, haha
        Du coup là on est à copacabana et on va faire un trajet jusqu’à Arequipa ! Est ce que ça vaut le coup d’aller là-bas ? j’ai zieuté un peu ton article mais je voudrais quand même ton avis.
        ET ton itinéraire au Pérou c’était quoi ? On est complètement paumés, on ne sait pas du tout quoi faire ! On a trois semaines environ avant de rejoindre Cuzco, et aucune idée de quoi faire

        • Bah oui je sais pas pourquoi j’ai lu tant de négatif ! Vous restez un peu à Copacabana ? Si oui, j’ai trouvé l’Isla del sol très belle, parfaite pour rester une nuit dans ce havre tranquille quand on a un peu de temps comme vous !
          Pour Arequipa, super ville, j’ai beaucoup aimé, je vous conseille clairement d’y passer un moment. J’ai aussi été au Canyon de Colca à côté et ça aussi c’est très chouette, condors, randonnées, vraiment sympa ! Je crois comprendre que vous ne descendrez pas plus, mais sinon il y a la Cordillère blanche plus au nord (mais il faut se taper la route) que j’ai beaucoup regretté n’avoir pas le temps de faire.
          Après à Cuzco il y a plein de ruines dans les environs à voir, ce n’est pas qu’une porte d’entrée vers le Machu Picchu. Je ne sais pas ce qui vous attend dans 3 semaines à Cuzco, mais au cas où vous n’iriez que juste avant le Machu Picchu !J’attends de vos nouvelles 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.