Péninsule d’Osa7 minutes de lecture

La péninsule d’Osa est prisée pour sa tranquillité et sa faune préservée. Le parc national Corcovado n’est qu’une des merveilles de la région.

Une péninsule isolée

 

La péninsule d’Osa est le coin du Costa Rica le plus préservé du tourisme ai-je vu et entendu de nombreuses fois. C’est ce qui m’y a attiré. A posteriori je dirais que la côte Caraïbes est au moins autant préservée que la péninsule d’Osa par rapport aux plages du nord-ouest. Par contre il est vrai que sur la péninsule d’Osa, il y a une grande aire naturelle sauvage qu’on ne trouve nulle part ailleurs dans le pays. Ceci est probablement dû à la faible accessibilité de la zone. En effet, il n’est pas confortable et facile de s’y rendre. Il existe plusieurs options, si vous hésitez entre la côte et l’intérieur de la péninsule, Bahia Drake ou Puerto Jimenez, j’espère vous donner quelques clés de décision.

Aller à Bahia Drake

Il y a 2 (voire 3) portes d’entrées sur la péninsule d’Osa. La 1ère est Bahia Drake (Drake Bay). La 2ème est Puerto Jimenez et l’alternative est La Palma ou les quelques villages à l’est de la péninsule et en face du golfe qui la sépare du reste du pays.

Au départ de San José vous partirez en direction de Palmar Sur et soit vous continuerez vers le sud soit vous prendrez un bus vers Sierpe où il est possible de prendre un bateau pour Bahia Drake. Si vous continuez vers le sud, vous prendrez un direct San José-Puerto Jimenez (environ 8h) et vous arrêterez au terminus ou sur la route à La Palma. Vous pouvez aussi si vous êtes déjà dans le sud vous rendre à Golfito et traverser le golfe en bâteau. Vous pouvez aussi y faire une étape sachant que San José-Golfito prend environ 7h mais ce n’est pas ce que je recommanderais.

Nous avions choisi de passer par Bahia Drake car cela me semblait plus charmant que Puerto Jimenez. Une fois à Palmar Sur il faut donc prendre un nouveau bus pour Sierpe. Il n’y en a pas des milliers tous les jours et si vous loupez le bus il est toujours possible d’y aller en taxi, ce n’est pas très très loin, cela vous coutera probablement une vingtaine de dollars. A Sierpe il faut prendre le bateau pour Bahia Drake, le dernier part vers 15h30 mais comme toujours les horaires sont à vérifier.

embarcadère sierpe costa rica
L’EMBARCADÈRE A SIERPE

Attention au mal de mer

Les embarcations ne sont pas très grandes et le voyage peut-être mouvementé car le bateau remonte le fleuve jusqu’à l’océan puis longe la côte jusqu’à Bahia Drake. Le conducteur prévient de ne pas tomber à l’eau car, je le cite « il y a des crocodiles et des requins bouledogues », sympa ! Nous ne tomberons pas à l’eau et au bout d’environ 1h30 nous sommes accueillis sur la plage par le responsable de l’hôtel où nous logeons ce qui sera également probablement votre cas.

Que faire à Bahia Drake ?

A Bahia Drake, l’hôtel qui nous accueille organise des expéditions et avant la 2ème étape vers le parc national Corcovado nous décidons de prendre une excursion snorkeling dans les eaux du parc Isla del Caño, une île au large de Bahia Drake. Si vous avez aussi beau temps que nous, je vous le recommande, ce n’est pas donné mais ça vaut le coup (autour de $80, les prix augmentent rapidement). Il existe plusieurs options. 

Observer la faune sauvage

Au-delà du snorkeling, des sessions de plongé sont organisés. Il est également possible de partir à la journée voir des baleines et des dauphins (whalewatching). Un site rassemble, par mois de l’année, les cétacés qu’il est possible de voir au large de Bahia Drake (en anglais). Mais personnellement je trouve que c’est un peu cher (plus de $100 souvent)… Tout dépend de vos précédentes expériences de voyage. Récemment, des activités kayak, canoë et paddle se sont ouvertes. Pour le public notamment américain, des excursions de pêche sportive au marlin sont proposées. Des tours dans la jungle aux alentours de Drake Bay sont possibles de jour ou de nuit à thème ou pas (observation d’oiseaux, de grenouilles …) pour ceux qui ne veulent pas aller jusqu’au Corcovado (ou qui n’en ont pas le budget). Nous ne l’avons pas fait, mais sur place on nous a beaucoup recommandé Tracie et son tour de nuit.

Il est probable que votre hôtel propose le dîner, et dans ce cas n’hésitez pas à demander s’il y a du poisson au menu, ce sera probablement le plus frais que vous mangerez de votre vie ! En direct de l’océan, péché du matin.

poisson bahia drake repas

POISSON FRAIS ACCOMPAGNE DE YUCCA (FÉCULENT DU COIN)

El parque nacional Corcovado

 

Le Corcovado est l’attraction du coin. Un parc très préservé dans lequel on voit presque à tous les coups des tapirs et où vivent de grands félins comme le jaguar. Ceux-ci, par contre, sont invisibles et même les guides n’en ont souvent pas vu plus de quelques uns durant leur carrière. Il est possible d’augmenter les chances de rencontre en faisant des excursions de nuit à partir des villages en dehors du parc. Elles sont illégales mais proposées contre beaucoup d’argent puisque les sorties de nuit dans le parc sont interdites.

Il y a plusieurs stations de rangers dans le parc, la plus grande et celle dans laquelle on peut passer la nuit est La Sirena (on peut aussi y atterrir en avion).

avion parc national corcovado

STATION LA SIRENA

 

La station la Leona est accessible en marchant quelques km depuis Carate (côte sud). Carate est elle-même accessible en bus depuis Puerto Jimenez. Il semble qu’il existe un eco lodge tout proche à partir duquel sont organisés différents tours autour de La Leona mais aussi jusqu’à la Sirena. Il s’agit peut-être d’une option intéressante pour le confort la nuit (La Sirena propose un hébergement spartiate et il est possible que vous n’ayez pas de place en lit et que votre guide vous fournisse matelas et tente, insectes inclus).

Los Patos est au nord du parc et accessible à partir de La Palma. Entre Los Patos et la Sirena il y a une marche de 20km à travers la jungle. La dernière station, San Pedrillo est du côté de Bahia Drake.

La plupart des tours à la journée coûtent moins de $100 par personne. S’ils incluent une nuit à La Sirena, les prix dépassent allègrement les $250. Les prix incluent l’entrée au parc ($20 par personne) et les repas ainsi qu’un guide naturaliste qui parle (plus ou moins bien) anglais.

Nous avons passé 2 jours dans la forêt du Corcovado en compagnie d’un guide et avons dormi à La Sirena.

 

Où loger à Bahia Drake ?
Cabinas Manolo

Nous avons dormi pour $20/personne avec salle de bain partagée dans cette guesthouse qui organise ses propres tours. Les chambres sont en dehors de la route et dans la végétation. Il n’y a pas de vue sur la mer. L’option avec douche partagée est acceptable car la salle de bain commune est plutôt récente et l’eau est chaude (hormis s’il y a une panne, ce qui peut arriver). Il y a aussi un restaurant et un service de laverie. 

 

Infos pratiques sur Drake Bay
  • Il y a une petite épicerie dans le centre du village. Il existe une route qui relie le reste du pays au village mais l’inaccessibilité du lieu augmente le prix des biens de consommation courante.
  • Il n’y a pas de banque ou de distributeur à Bahia Drake, pensez à prendre du liquide sinon il se peut qu’on vous surfacture 10% pour payer par carte bancaire (info de 2014).

 

   Envie de voir plus de photos ? Suivez le compte instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.