Week-end sans voiture à Jersey7 minutes de lecture

J’ai toujours vécu sous la Loire. J’ai découvert tardivement la magnifique Normandie et de Jersey, cette île inconnue, ce paradis inattendu, je n’avais jamais, au grand jamais, entendu parler.  Une île dans la Manche pourquoi pas ? Mais un petit Etat !? Car Jersey est bien une entité distincte du Royaume Uni à quelques encablures des côtes françaises. Elle fait partie des îles Anglo-Normandes qui ont un gouvernement en partie indépendant. English touch, soupçon français, le tout avec beaucoup de fierté. C’est parti pour un week end sans voiture à Jersey, une parenthèse champêtre à la force de mes mollets.

 

La capitale, Saint Hélier, est charmante
Omaroo hotel – là où j’ai été logée

Comment aller à Jersey ?

 

Pour se rendre à Jersey depuis Saint Malo, rien de plus simple ! La compagnie Condor Ferries dessert les îles de Jersey et Guernesey au départ de St Malo mais aussi l’Angleterre (ma valise en a vu un bout mais tout s’est très bien fini, chapeau à Condor Ferries). Le trajet dure environ 1h20 et il est possible de prendre sa voiture. Cependant Jersey est une petite île, pas forcément besoin de sa voiture pour la visiter !

Si vous voulez aller sur l’île de Jersey sur la journée seulement, c’est possible ! Les horaires des ferries le permettent de bien profiter d’un seul jour à Jersey. Le samedi, le 1er départ de St Malo est à 8h pour une arrivée à 8h20, magie du décalage horaire ! Le dernier départ à 20h30 permet de vraiment profiter de la journée à Jersey. Sinon passez la nuit dans un des hôtels de charme de Jersey pour repartir seulement le dimanche soir. En effet il y a beaucoup de choses à faire sur Jersey pour les amoureux de nature.

Je n’avais pas de voiture sur l’île mais j’ai quand même bien arpenté l’est de l’île.

Balade le long des côtes déchiquetées du nord de l’île de Jersey

 

J’ai pris un bus à St Hélier qui m’a menée jusqu’à Rozel, un micro village très charmant à partir duquel plusieurs petites randonnées sont possibles. Le mieux lorsqu’on n’a pas forcément le temps de faire une boucle est de connaître les horaires de bus. Il suffit alors de partir de Rozel vers l’ouest et de repérer un arrêt de bus pour retourner d’où l’on vient. J’avais emprunté le chemin de la côte pour aller jusqu’au zoo de Jersey (on peut continuer jusqu’à Bouley Bay). Il faut remonter la rue du Câtel et partir à droite vers le haut de la colline. Au début il y a encore quelques maisons, ensuite on se retrouve sur le plateau en haut de la falaise. Ce n’est pas une longue marche et c’est très beau. Encore plus sous le soleil j’imagine !

 

 

La côte est très verte et la végétation a l’habitude de ployer sous les assauts du vent. Le chant particulier des faisans sonne très souvent entre les haies. En France il est insolite de voir un faisan mais à Jersey ils sont partout et peu discrets. Ils y sont moins chassés et chaque champ a son faisan coloré.

Concernant le zoo, j’avais des attentes probablement exagérées. Mais ça n’a pas été le coup de foudre.

Tour à vélo dans la campagne verdoyante de Jersey

 

J’étais avec un guide, Arthur, 100% jersiais (c’est comme ça qu’on appelle les habitants de Jersey) qui déborde d’enthousiasme pour son île et en connaît un rayon sur l’histoire de Jersey. C’est très agréable de parcourir la campagne et de s’arrêter au grès de ses anecdotes.

En quelques heures on peut parcourir un bon bout de l’île à vélo, et c’est presque mieux qu’en voiture car les chemins sont très étroits ! Il y a aussi plein de « voies vertes » qui sillonnent l’île de Jersey. Les cyclistes y ont la priorité et la vitesse est réduite.

   

 

Vous pouvez imaginer votre propre itinéraire à travers la campagne, mais vous perdre entre les champs fait partie du charme de la ballade ! Cependant si vous ne visitez Jersey qu’une journée vous pouvez essayer de monter vers les tunnels de la seconde guerre mondiale et de redescendre sur St Hélier par la Waterworks valley (paradis des pêcheurs au passage !)

Je n’ai pas visité les tunnels mais j’aurais beaucoup aimé. Je pense que cela vaut vraiment le coup d’après le témoignage du blogueur Benjamin (Tolt) qui a visité les War tunnels. Petit plus sympa ; le ticket d’entrée est une copie d’un passeport d’une figure jersiaine de la guerre.

Aller jusqu’au château de St Hélier et profiter de la grande plage.

 

A partir de St Hélier vous pouvez marcher à marée basse jusqu’au château qui siège dans la baie. A marée haute comme à marée basse il est accessible en utilisant un étrange véhicule hybride qui roule mais ne coule pas 😉

 

Je n’ai pas visité le château mais j’ai aimé voir la surprenante piscine naturelle construite dans l’estran et le bleu de l’eau autour des rochers qui ceinturent le château.

La plage qui s’étend de St Hélier et son château à St Aubin vaut le coup d’œil. La crique est entièrement urbanisée mais la grande plage de sable clair est magnifique. Il y avait de nombreux bateaux qui voguaient dans les eaux bleues de la baie. Se balader entre les deux villes à vélo est aussi agréable puisqu’il y a une piste cyclable qui longe la plage.

 

Jersey côté gourmand

Afternoon tea (parcequ’on est presque en angleterre je vous dis !)

J’adore m’offrir un peu d’exception à prix abordable et c’est ce que propose l’afternoon tea de l’hôtel Grand Jersey. Il s’agit d’un assortiment de pâtisseries, de sandwichs et de thés. Un cocktail bien anglais !

Le thé est à volonté et à choisir parmi une belle sélection. Je ne suis pas amatrice de thé mais je vous jure que celui-ci que j’avais choisi était vraiment à tomber (je crois que c’était le Queen blend alors forcément 😉 ) Le tout peut être accompagné de champagne… L’afternoon tea est servi à partir de 14h pour un prix de départ de 25 livres (le prix diffèrent selon les sandwichs servis etc)

 

Dégustation de glaces au lait de vaches jersiaines

Les vaches de Jersey sont une race à part qui produit un lait très riche à partir duquel sont produites des crèmes glacées. J’en ai dégustée une au port de Rozel au Hungry Man alors qu’il faisait -10°C. Je ne sais pas si le froid m’a engourdie mais j’avoue ne pas avoir senti grande différence. Mais elles tiennent une belle place dans les près de l’île où vous les verrez avec le robe fauve parsemées de zones sombres.

 

Merci à l’OT de Jersey de m’avoir invitée ! J’étais dans la région pour le salon des blogueurs et la jolie Jersey était dans ma ligne de mire 😉

 

Pour continuer de voyager en photos, le compte instagram est là pour ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.