L’émotion des mosquées à Istanbul

Cela fait maintenant presque un an que j’ai visité Istanbul lors d’un voyage surprise mais je garde un souvenir très vif des moments qui m’ont le plus émue. La nourriture était divine et les abords du Bosphore étaient magiques et malgré le plaisir que j’en ai éprouvé, ce sont les mosquées qui m’ont réservé la plus grande surprise. Les appels des muezzins m’ont touchée à chaque fois qu’ils raisonnaient et plus d’une fois j’ai eu les yeux humides. Il y a des centaines voire des milliers de mosquées, plus ou moins grandes, plus ou moins historiques et choisir quelle mosquée visiter à Istanbul peut être difficile. D’autant plus qu’à chaque nouveau pas dans un recoin inconnu de la ville, une nouvelle mosquée peut surgir et inviter, par son charme, le visiteur à l’intérieur.

mosquee souleymane nuit istanbul

La mosquée Souleymane domine la ville

 

Usages à respecter, comment s’habiller pour visiter Istanbul ?

Les mosquées stambouliotes se visitent toutes même si certaines sont plus organisées pour les touristes que d’autres. Il ne faut par contre par compter entrer sans être de confession musulmane pendant les heures de prières. Hormis ces horaires les mosquées se visitent à toute heure. L’entrée est aussi gratuite mais soumise à quelques règles. Les hommes doivent porter un pantalon long ou se couvrir avec une jupe. Les femmes doivent revêtir une jupe même si elles portent des pantalons, elles doivent également se couvrir la tête et les épaules. Les personnes qui n’avaient pas prévu leur coup pourront utiliser les voiles et jupes fournis gratuitement à l’entrée des mosquées (mais pas partout !). Il n’est pas forcément nécessaire de laisser short et débardeurs à la maison en venant à Istanbul. C’est plutôt comme vous le sentez.  Les stambouliotes de la rive européenne sont très peu voilées (celles habitant la rive asiatique un peu plus) et des moeurs plutôt modernes. Les nombreuses femmes en burka qui visitent Istanbul sont des touristes des pays du golfe. 

Personnellement j’avais un pantalon large (que je pensais être suffisant au début pour entrer dans les mosquées), un foulard, un t-shirt et un kimono. Je conseille aussi de penser à prendre des chaussettes si vous êtes en chaussures ouvertes et si vous n’aimez pas trop marcher pieds nus sur une moquette que des milliers de gens ont foulée avant vous.

En effet, il est interdit de rentrer avec des chaussures dans les mosquées et il est même interdit de poser un pied à terre dehors entre l’enlevage d’une chaussure et la pose du pied sur le tapis marquant l’espace intérieur de la mosquée. Mieux vaut alors s’assoir sinon c’est un peu acrobatique ! Il est également interdit en tant que non musulman de franchir la ligne des visiteurs et celle des fidèles. C’est une question de respect que de suivre cette règle, comme celle qui demande le silence dès qu’on franchit l’entrée.

La ferveur des musulmans est souvent telle qu’ils courent pour ne pas louper le début de l’office religieux. Nous, touristes expulsés de l’enceinte sacrée, les regardons fascinés retirer leurs chaussures avec adresse et se joindre à l’ondulation de dos.

L’ancienne Basilique Sainte Sophie « Ayasofya »

Elle était une basilique chrétienne avant de devenir tardivement mosquée, ce qui se ressent dans les ornements intérieurs et l’architecture. Sainte Sophie est très différente des autres lieux religieux d’Istanbul. Comme elle se visite plus comme un musée qu’une mosquée (ce n’est plus un lieu de culte), l’entrée est payante et les visiteurs nombreux.

Son rose dénote des gris et blancs des autres mosquées, notamment de la mosquée bleue qui lui fait face en ligne droite. Marcher de l’une à l’autre le long de l’avenue piétonne qui les sépare est impressionnant car les deux monuments sont immenses. Ce sont deux édifices immanquables lors d’un voyage à Istanbul.

 

La mosquée bleue, mosquée Sultanahmet

La mosquée bleue est la mosquée la plus connue d’Istanbul. Ses dômes sont décorés de motifs orientaux et de dessins circulaires bleutés et roses, un grand tapis de prière rouge accueille les fidèles agenouillés et les lustres démesurés tombent du plafond comme des marionnettes au bout de leur fil. Son extérieur autant que son intérieur sont magnifiques mais j’avoue qu’elle ne fut pas ma mosquée préférée ! Je lui ai préféré la mosquée Souleymane et sa vue sur l’affluence de la Corne d’or dans le Bosphore.

mosquee souleymane istanbul

vue mosquee bleue depuis sainte sophie istanbul

interieur mosquee bleue istanbul

La mosquée Souleymane

Elle domine toute la ville avec ses 6 minarets. Sa pierre crème et les petits dômes bleus qui entourent toute la cour et le jardin concourent à la hisser en haut de ma liste des plus belles mosquées d’Istanbul. L’intérieur est moins exubérant que celui de la mosquée bleue et ce que j’en retiendrais, en plus de la vue sur Istanbul, est le moment où les minarets ont commencé à émettre le son de l’appel à la prière. Cette mélodie est à fendre l’âme et elle résonne si harmonieusement entre les murs de la cours intérieure.

cours mosquee souleymane istanbul

Le palais Topkapi

C’est dans le palais Topkapi que j’ai vécu ma deuxième expérience très forte de l’appel à la prière. Je me sens ridicule d’y avoir réagi ainsi (je ne suis en plus pas croyante), mais là, sous la pluie, le chant du muezzin, tour à tour repris dans les minarets du palais et aux alentours, m’émeut au point d’en avoir les larmes aux yeux. Je ne pouvais continuer de marcher vers le cœur du palais et ne pouvais que l’écouter.

L’enceinte du palais Topkapi ne fut pas mon meilleur souvenir d’Istanbul mais recèle plusieurs petites mosquées aux décorations magnifiques, l’une bleue et l’autre or. Il y aussi une pièce aux trésors de pierres précieuses et d’armes décorées qu’on visite après de longues minutes d’attentes ; le palais est touristique. Nous avons manqué les appartements du harem qui semblent valoir vraiment le coup, ne faîtes pas cette même erreur et prenez le billet combiné. Je pense que cela peut changer notre expérience mitigée en une très belle visite.

Les anonymes; la petite sainte Sophie et Sokollu Mehmet Pasha

Petite Sainte Sophie

Cette petite mosquée arbore les mêmes couleurs rose et crème que sa grande sœur du cœur touristique d’Istanbul. Elle est par contre totalement mosquée à l’intérieur avec les arches, cercles et motifs orientaux qui les ornent toutes. Bien plus petite, elle est moins accessible et donc plus tranquille que les grandes mosquées. Si vous vous y aventurez, soulevez le tapis pour voir le plancher de verre mystérieux qui plonge dans les profondeurs des fondations rocheuses du bâtiment.

Petite mosquée bleue

Cette autre petite mosquée peu visitée est aussi peu touristique, mais référencée sur le routard. Le gardien des lieux se fera un plaisir d’ouvrir le battant de l’entrée juste pour vous. C’est son intérieur qui récolte tous mes suffrages. Les motifs sont vraiment bleus pour le coup et l’intérieur bien plus intimiste que celui de la grande mosquée bleue dans laquelle tous les fils des lustres descendants du plafond l’ont un peu gâché… Ici, le bleu éclatant et le silence ou l’impression d’un secret bien gardé m’ont conquise.

Sur la rive asiatique

Sur la rive asiatique nous avons vu beaucoup de mosquées du côté de Kadikoy et de l’embarquement des ferries mais n’avons pu admirer que leurs extérieurs car c’était l’heure l’heure de la prière. Il faut calculer son coup ! A Uskudar nous sommes entrés dans la très moderne mosquée Şakirin, première (et seule) mosquée construite par une architecte. Il y a beaucoup moins de touristes dans ce coin et étant la seule femme dans la mosquée et ses abords, l’ambiance était un peu moins détendue avec quelques regards insistants, mais à ma connaissance nous avions le droit d’être là.

On voit aussi de jolies mosquée le long du Bosphore …

 

ENVIE DE POURSUIRE LE VOYAGE ? LE COMPTE INSTAGRAM EST LA POUR CA !

 

 

6 Commentaires

  1. Cindy came-true.blogspot.fr

    « à fendre l’âme »… c’est exactement ça. Je suis allée à Istanbul il y a quatre ans maintenant, et j’en garde un souvenir vif et émouvant. J’avais particulièrement aimé la Mosquée Neuve aussi, au bord du Bosphore, plus bas que celle de Sulemaniye. Je n’ai jamais écrit sur ce voyage, à l’époque je sortais d’une rupture difficile et ce voyage était un peu « un pansement », du coup je ne me voyais pas en parler aussi positivement que cela le méritait. Les années ont passé, et je ne cesse de me dire qu’il serait temps que je trie mes photos et que je me replonge dans mes souvenirs pour écrire sur cette ville incroyable.

    1. Lauriane (Auteur de l'article)

      Même souvenir pour moi… forcément exacerbé par le contexte pour toi à l’époque. La nouvelle mosquée nous l’avons trouvée jolie aussi mais moins grandiose que celle de Souleyman, qui a la vue pour elle !
      Je serais curieuse de voir ce que tu as à en dire maintenant avec le recul 🙂

  2. Hélène

    Je tombe sur ce billet un peu par hasard, et quelle agréable surprise de voir ton coup de coeur pour cette ville. De toutes nos dernières destinations, c’est Istanbul qui nous a le plus séduit : une architecture superbe, une nourriture variée qu’on a adoré, ce Bosphore si présent au coeur de la ville, et ces habitants si ouverts… Réel coup de coeur !

    Et je partage ta préférence pour la mosquée de Souleymane avec sa vue sur la ville ! 🙂

    Pour l’appel des muezzins, je comprends complètement ton ressenti, c’est vraiment une expérience à vivre…

    1. Lauriane (Auteur de l'article)

      Un souvenir impérissable pour moi aussi…tout ce que tu dis me rend un peu nostalgique 🙂 Je n’aurais jamais cru ressentir ça pour un témoignage religieux mais il y a des choses qui ne s’expliquent pas !

  3. Stephanie

    Je suis sans voix, ça doit être tellement beau! J’aimerais visiter une mosquée, et qui plus est en Turquie (ne me demande pas pourquoi aha)

    1. Lauriane (Auteur de l'article)

      Merci Stéphanie pour tous tes commentaires 🙂 C’était vraiment vraiment vraiment trop bien Istanbul, malheureusement je comprends que ça fasse un peu peur d’y aller. En tout cas j’espère que toutes ces mosquées seront toujours préservées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.