Ma journée de voyage la plus intense

Written by Lauriane

J’aime voyager de façon dynamique, même si je réfléchis de plus en plus à ralentir le rythme puisque mes voyages tendent à devenir des périodes de vacances (je ne sais pas si je me fais bien comprendre) et que voyager lentement, c’est un autre voyage. Mais pour l’instant j’adore toujours autant me lever à 6h du matin ou même avant et me coucher à 22h, ou plus, éreintée. Je vais vous raconter la journée la plus folle que j’ai pu vivre en voyage, 24h avec 1h de sommeil… Ce coup-ci c’était un peu abusé mais bon ça ne nous a pas empêché d’apprécier 🙂

En plus d’être une journée hors normes niveau horaires, c’était un grand écart géographique et environnemental. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai dû courber l’espace temps pour trouver deux journées en une ^^

Début au fil de l’eau

Cette journée commence à 6h du matin quelque part dans les eaux du parc national de Komodo sur l’archipel de la Sonde en Indonésie, l’eau est bleue, l’air est frais et nous émergeons doucement du sommeil. Nous avons dormi entassés sur un bateau vétuste et qui ne tarde pas à émettre un ronron tonitruant lorsque le capitaine fait démarrer le moteur.

Direction le 1er spot snorkeling de la journée après avoir déjeuné; Pink Beach. Au premier abord difficile de comprendre le pourquoi de nom puisqu’elle a tout d’une plage de rêve classique avec son clapotis d’eau transparente et son sable crème. Pourtant une fois qu’on s’approche un peu on remarque un liseré de sable rouge qui délimite l’interface plage, océan et qui apparaît bien rose. 

Le deuxième spot de la matinée est Manta point. Vous devinerez facilement ce qu’on a pu y faire. Nous avons d’ailleurs plus été chanceux car nous avons eu la chance de voir 3 ou 4 grandes raies (bon on est pas au même niveau de ceux qui en ont vu 20 apparemment :O)

Enfin on termine l’excursion par quelques heures tranquilles sur l’île Kanawa, petit paradis qui reste dans mon top de ce voyage en Indonésie !

On avait bien insisté auprès de la personne qui nous a vendu la croisière pour être de retour vers 15h alors que normalement ce genre d’excursion se termine plutôt à 16h ou 17h. Nous avions un peu peur parceque personne ne parlait vraiment anglais sur ce bateau… On a peut-être même été lourds en  reprécisant à tout bout de champ qu’on devrait être de retour à Labuan Bajo pour 15h… C’est qu’à 16h30 nous avions un avion pour Denpasar à Bali… Vous commencez à la sentir la journée qui accélère ? 

De Bali à Java

Finalement tout se passe bien et nous atterrissons à Denpasar vers 19h. Nous nous dirigeons alors vers les taxis pour nous rendre à l’ouest de Bali pour prendre le ferry vers Java (le bon trajet qui dure des heures et dans lequel nous roupillons… oups on a donc dormi peut-être qu’un peu plus d’une heure durant ces 24h). J’espérais nous en tirer pour 400.000 IDR mais on s’en sort pour 650.000 IDR (45€ à 2)… Mais bon une des règles de la négociation n’était pas au rendez-vous; nous avions vraiment besoin de partir à ce moment-là et de nous y rendre rapidement.

En fin de soirée nous arrivons au port qui est glauque à souhait, on ne sait pas trop où nous devons embarquer et nous attendons l’arrivée du ferry en comatant devant une série US où les décolletés sont floutés… on sent qu’on se rapproche de Java !

Pendant la traversée qui dure environ 30-45min, nous avons aussi le plaisir de nous distraire devant des clips locaux, tous plus kitch et prudes les uns que les autres. Mention spéciale pour les clips de chanteurs masculins qui ressemblent à s’y méprendre à de mauvaises vidéos amateurs sur youtube.

On débarque vers 23h30 heure locale à Java (minuit 30 heure balinaise) où il est prévu que quelqu’un de notre excursion de la nuit (oui oui) nous attende pour nous amener à l’hôtel. On se douche (pas de douche sur le bateau de « croisière »), on dort 30min (grâce au décalage horaire entre Bali et Java en fait) avant de devoir repartir pour le début de notre tour prévu à 1h du matin. Départ pour le fameux Kawah Ijen !

La fin, le bleu des flemmes

Une fois arrivés à destination il faut marcher 1h30 bien pentues pour atteindre le haut du volcan puis descendre dans le cratère. Il est alors autour de 4h du matin quand on est finalement devant les fameuses flemmes bleues… Ce sera le pire moment du voyage pour moi. La fatigue se fait oublier car nous devons suivre notre guide qui saute d’une pierre à l’autre dans le sentier; il y a du monde, on se faufile comme on peut. Mais le panache souffré est capricieux et quand le vent change je crois presque qu’il va y avoir un mouvement de foule pour remonter tant l’air est suffoquant. Bref, une aventure que vous pourrez bientôt lire. On remonte donc à ce moment-là, vers 5h, pour voir le lever de soleil, qui au final est bien quelconque (je suis un peu amère… en fait j’aurais aimé tenter de voir une nouvelle fois les flammes bleues si vite aperçues, voire profiter du cratère une fois le jour levé).

Vous voyez donc comment vers 6h du matin nous rejoignons notre lit, heureux de prendre une nouvelle douche et de nous endormir…

 

Dans l’avion on avait un peu le mal de mer puisque cela faisait deux jours que nous étions en mer, après avec le taxi, le ferry et la marche, on a testé tous les terrains, aériens, terrestres et marins 😉 En tout cas une journée placée sous la couleur bleue avec un océan paradisiaque le matin et le soir de belles flammes bleues sulfurées.

A bientôt pour les articles sur le Kawah Ijen, Flores et l’Archipel de Komodo

 

Et vous, hors voyage en avion, c’était quoi votre journée la plus longue et folle en voyage ?

 

 

Pour continuer de voyager en photos, le compte instagram est là pour ça !

A bientôt

Lauriane

Comments: 14

  1. Effectivement, vous deviez être « hors du temps » avec une journée pareille dis donc ! 😉 Vous avez dormi combien de temps après ça ?! ^^

    • Lauriane says:

      Une nuit normale contre toute attente ^^ (avec un sieste dans l’aprem quand même !)

  2. tania says:

    ah oui la t as fait fort
    1 journée interminable
    après t as eu des nuits de 10h après ce jour la ??

    • Lauriane says:

      Hum pas vraiment ahaha
      On a dormi jusqu’à l’aprem après, pendant la journée de transition puis une nuit normale et c’était reparti ^^ Je crois qu’à ce moment là, il nous restait une semaine de voyage à se lever tôt et se coucher tard 🙂

  3. En effet quelle journée ! Je pense qu’il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de faire, tant que ta façon de voyager te convient c’est le plus important ! J’avoue que les longues journées comme ça je pourrais, mais pas tous les jours : j’aime le slow travel, sauf si je n’ai pas beaucoup de temps sur place, auquel cas je remplie plus mes journées 🙂

    • Lauriane says:

      Oui tu as raison, justement je prévois d’écrire quelques mots à ce sujet, dynamique, lent, chacun ces avantages ! Moi non plus je ne fais pas ça tous les jours ahah

  4. Mais quelle journée dingue ! Toi aussi tu es excessive comme la miss du blog itineramagica ^^
    Mais peut-être que c’est ça la clef d’un voyage réussi, avancer sans se modérer, tout découvrir en écarquillant les yeux pour ne rien oublier !

    • Lauriane says:

      J’avoue que je suis assez extrême ^^ Mais j’aimerais essayer d’être un peu plus cool, mais j’ai envie de tout voir alors 🙂

  5. Ah vous êtes ou fous ou jeunes ou les 2 . Quelle journée ! Pour ma part, le plus long du un trajet au Mexique : visites , bus de nuit, visité, bus de nuit, et journée à attendre le départ se l’avion. Bref 72h presque sans dormir . Mais ça c’était avant !

    • Lauriane says:

      Tu sais ce que c’est donc, c’est pas rien 72h à 1000% ^^ Un peu de folie et un corps encore à toute épreuve !

  6. Cet article est haletant, palpitant, Mais je voudrais voir encore plus de photos ! Les flammes bleues ! Le liseré rose ! Les raies manta ! Tu nous fais rêver, on veut voir

    • Lauriane says:

      Merci Alexandra 🙂 En effet c’est trop cool l’Indonésie ✌️ Les récits arrivent très vite j’espère 🙂

  7. Mais quelle journée bien chargée et super riche, vous en avez fait des choses ! Ecoute là comme ça pas de souvenirs précis de journée folle mais plutôt de journée longue… celle où nous avons mis 27 heures pour faire Paris / Miami par exemple… nous étions jeunes et avions pris des billets très low coast avec une correspondance longue et des avions qui ont eu du retard… bref le voyage le plus long de ma vie 😉

    • Lauriane says:

      Épuisant ^^
      Ah les trajets en avion sont souvent épiques, mais j’avoue que Paris-Miami en 27h c’est surprenant, avec les escales ça va vite !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.