Temples au nord d’Ubud; entre beauté et arnaque #Bali

Bali est comme un pays à elle seule mais elle fait bien partie de l’Indonésie, elle est notre première étape sur l’archipel. Unique île hindou de ce pays musulman elle dénote du reste de par ses coutumes et son tourisme surdéveloppé. Elle rassemble ce qui fait de l’Indonésie une destination d’exception ; culture et temples, gastronomie, nature et volcans, paysages rizicoles, fonds marins de qualité, plages paradisiaques.

Nous avons passé nos premiers jours en Indonésie sur l’île de Bali où nous avons découvert certains des fameux milliers de temples qui s’y trouvent. Heureusement que les premiers visités furent de belles expériences puisque la fin de la journée dédiée au nord d’Ubud a été un peu amère…

Arrivée sur Bali à Sanur 

En arrivant à Bali via l’aéroport international tard dans la nuit, nous avons été aussi loin que nous le pouvions du sud et de sa débauche. Nous avons posé nos sac à dos à Sanur (30min de l’aéroport, nous avons payé notre hôte 300.000 roupiah à 4 pour le transfert car il était plus de minuit, ce qui aurait pu être moins cher). Il est agréable d’avoir quelqu’un qui vous attend avec une pancarte aux arrivées de l’aéroport, et si par malheur vous ne voyez pas votre contact, vous pouvez toujours demander à ce qu’on passe une annonce aux haut-parleurs. Faîtes le vous-même sur l’îlot central sans vous faire aider par les hommes en t-shirt bleu qui vous demanderons 15.000 roupiah pour le service même non sollicité.


📍Nous avons dormi à Sanur au Tari Bed & Breakfast chez Eliot qui fut un super hôte ! Belles chambres même si environnement un peu fouillis, climatisation et excellent petit déjeuner ! A distance de marche de la plage. 20€ la chambre double pour deux (300.000 Rp)


 

Sanur est tout de même une ville très touristique du sud de Bali. Je n’ai rien à redire sur la propreté de la plage contrairement à ce que j’avais lu, elle est même très agréable avec ses arbres et son sable crème. Il y a par contre quelques algues dans l’eau.

plage-sanur-bali-eau-bleue

plage-sanur-bali-arbres

PLAGE DE SANUR

 

Au large de Sanur se trouve Nusa Lembongan qu’il est possible de rejoindre en bateau public à 8h et en bateau privé rapide toute la matinée jusqu’à 11h (il suffit de se rendre sur la plage et chercher des agences qui font le trajet) pour y faire du snorkeling. Au large de Sanur, au-delà de la barrière (il faudrait y aller en bateau) il est aussi possible de snorkeler mais si vous avez prévu un autre spot balinais, on nous a conseillé de faire l’impasse.

L’après midi de notre première journée indonésienne nous partons pour Ubud. Le lendemain, après nous être détendu dans notre villa et surtout après avoir loué une voiture (ce n’est pas si fou de conduire à Bali !), nous partons pour une journée à la découverte des temples au nord d’Ubud.

 VUE DE NOTRE VILLA A UBUD, JE VOUS EN PARLE DANS UN PROCHAIN ARTICLE…

Temples au nord d’Ubud

Nous avons choisi de visiter 2 temples situé à environ 30min de route d’Ubud, très proches entre eux et qui  ont l’avantage d’être séparés d’Ubud par une route bordée de belles rizières. Nous profitons donc du spectacle sous les lumières du matin qui se reflètent dans l’eau des rizières, c’est plutôt la bonne saison pour en profiter ! Par contre une fois arrivés aux fameuses rizières (Tegalalang) que nous croyions longer depuis le début nous sommes déçus puisqu’elles sont complètement mangées par les boutiques qui profitent de leur attrait. On ne s’est même pas garés !

rizieres-bali

RIZIÈRES ET BALINAIS AU TRAVAIL
Pura Mengening

Nous rejoignons un temple confidentiel à participation libre (c’est en fait à ça qu’on les reconnaît !) où nous sommes les premiers visiteurs du matin. L’ensemble est envahi par la mousse et le grand escalier semble sorti du livre de la jungle. Une rivière coule et permet à toute une végétation de fondre dans la nature les pierres volcaniques noires qui composent le temple. La partie qui ne se visite pas possède ses toits en chaume typique et est un peu moins bien entretenue que le reste des temples que nous verrons. Ce premier temple a l’avantage de nous plonger dans l’hindouisme  à l’ambiance feutrée et de nous en faire voir une facette secrète, très loin des autres temples touristiques.

 

pura-mengening-bali-temple-entree

PHOTOS DU PURA MENGENING, ENTREE, COUR INTERIEURE ET FONTAINES, OFFRANDES
Négociation de batik au Pura Gunung Kawi

Le second temple est beaucoup plus touristique et c’est là que nous décidons d’acheter des batiks/sarong pour nous couvrir les jambes (même si tous les temples en proposent gratuitement) et comme souvenir. La négociation est un peu rude et nous en avons 4 pour 200.000 rupiah. Je crois que c’est un peu cher mais ils commencent tellement haut que c’est embarrassant de trop baisser le prix, ces malins ! J’ai eu beaucoup de mal à négocier en Indonésie, mais je m’y mets progressivement…

pura-gunung-kawi-temple-bali-statue-roche

pura-gunung-kawi-rizieres-bali-2

pura-gunung-kawi-bali-temple-statues

TEMPLE GUNUNG KAWI ENTOURE DE RIZIÈRES ET LE MATIN REMPLI DE GENS QUI PRÉPARENT DES OFFRANDES

 

Ce temple est très différent du premier, il est aussi très beau et nous découvrons l’environnement magnifique fait de rizières et de rivières avec émerveillement. Il y a aussi des statues taillées dans la roche, que nous ne verrons nulle part ailleurs. Nous avons la chance d’y être tôt et nous avons le plaisir de voir les femmes préparer des offrandes dans la place centrale du temple.

Suggestions de temples à visiter

Un autre très joli temple à visiter avec ces deux là est le temple (pura) Tirta Empul, connu pour ses nombreuses fontaînes où se baignent les balinais. Le Pura Gunung Kawi Sebatu, à proximité également, semble magnifique ! Le Pura Kehan est un peu plus loin mais je l’avais inscrit dans les plus beaux à visiter.

Échecs en série au volcan Batur

Nous poussons ensuite tout au nord pour aller voir le volcan Batur. La zone du volcan est à péage, nous avons failli passer devant le garde sans nous arrêter car nous n’étions pas au courant ! Environ 30.000 IDR par personne.

volcan-batur-cratere-lac-bali VUE SUR LE VOLCAN, UNE ANCIENNE COULÉE ET LE LAC DU CRATERE

Nous décidons de partir sur l’ouest et voyions un très beau temple sur le bord de la route, le Pura Ulun Danu Batur . Nous montons quelques marches pour voir comment il est à l’intérieur et c’est là qu’on se fait littéralement agresser par des vendeuses de batik (la ceinture soit-disant obligatoire pour rentrer dans le temple…) qui nous ôtent toute envie de visiter ce temple. Nous repartons donc vers le creux du cratère où c’est un peu la désillusion, il n’y a pas le restaurant où nous voulions manger et c’est à peine mignon. C’est par contre vraiment reculé et si vous voulez goûter quelques mets bien locaux en dehors des sentiers battus, c’est le coin !

statue-temple-bali

EXTÉRIEUR DU TEMPLE ULUN DANU BATUR

 

On est un peu blasé, surtout qu’on ne trouve pas un des temples que j’avais noté, Pura Griya Sakti Manuaba, on a beaucoup cherché, mais impossible de le trouver ! Malheureusement, le temple suivant était magnifique… mais le contexte très désagréable..

Pression sur les touristes au temple Besakih

En effet le temple mère Pura Besakih est à guide obligatoire apparemment ! Après lecture des témoignages sur internet, c’est uniquement obligatoire de par la pression qui est exercée sur les touristes. Tous les jours une « importante cérémonie » justifie toutes les ventes de sarong, ceintures, offrandes et prestations ! Nous avons payé le parking comme toujours puis nous allons vers l’entrée où je me prends sérieusement la tête avec un gars en blanc qui me dit qu’il est obligatoire de payer un guide. Je n’en avais pas du tout envie et je crois que je n’ai rien payé et j’ai un peu forcé le passage vers le temple (qui est un peu plus loin) avec mes compagnons de route. Au final, ils m’ont un peu calmée et on a payé pour un guide puisque le gars en blanc nous accompagnait jusqu’au guide en mode, je vais vous montrer gnagna c’est pas possible gnagna et qu’il était tellement intransigeant que j’ai commencé par me dire que c’était peut-être la vérité. Au final je ne sais même plus combien on a payé, peut-être quelque chose comme 100.000 IDR pour 4.

temple-besakih-bali

temple-besakih-2

procession-temple-besakih-bali

IMAGES DU TEMPLE BESAKIH ET DES FIDÈLES EN BLANC

 

Les choutrotteurs parlent très bien de leur expérience dans leur article où ils évoquent aussi des gamines qui vendent des cartes , j’y suis insensibilisée mais ce n’est pas le cas de tout le monde et on a vite fait de passer pour une méchante. Ici aussi des bloggueurs en parlent…

Sinon le temple est très beau, tout de pierre volcanique. Notre guide parlait français et moi je me remettais de mon coup de sang à l’arrière en prenant des photos. Il y avait beaucoup de gens en blanc qui formaient des processions et occupaient les différents petits temples, l’intérieur était typique et a fini par nous faire oublier l’entrée en matière désagréable.

marche-temple-besakih-bali

MARCHÉ EN QUITTANT BESAKIH

 

Un arrêt sur un marché en sortant de Besakih nous a redonné du baume au coeur, pas une tentative de vente, que de simples bonjour. Quelle plaisir de déambuler dans les étals sans se faire interpeler, découvrir les pétales de fleurs utilisés pour les offrandes hindous, les poulets dans des cages tressées… c’est aussi ça le plaisir d’être autonome en louant une voiture.

 

Avez connu les mêmes expériences malheureuses dans les temples de Besakih ?

Pensez-vous qu’on s’est fait avoir sur les prix des Batiks ? 

 

Pour continuer de voyager en photos, le compte instagram est là pour ça !

A bientôt

Lauriane

Comments: 8

    • Lauriane says:

      Merci à toi pour ton mot ici 😉

  1. On ne peut qu’être en admiration devant ces beaux temples et pagodes, ces paysages sublimes qui nous font tant rêver !
    J’aime beaucoup tous ces pays asiatiques. Merci pour ce beau partage et ces belles photos que vous nous offrez !
    http://topdemesvoyages.canalblog.com/
    A bientôt.
    Martine.

    • Lauriane says:

      Avec grand plaisir 🙂

    • Lauriane says:

      Merci beaucoup Lucie !

  2. J’étais allée à Bali toute petite, l’île était encore beaucoup moins touristique qu’aujourdhui. Je suis marquée par les expériences pénibles que tu racontes 🙁 mais tes photos sont superbes. Toujours aussi beau à ce que je vois

    • Lauriane says:

      En effet, ça doit être violent pour les jeunes qui voient les parents se débattre avec toutes les propositions des locaux ! C’est vrai qu’un peu moins de sollicitations aiderait à apprécier les beautés de l’île, mais c’est comme ça ! Merci xx

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.