Sud de la Jordanie

Written by Lauriane

Direction le sud de la Jordanie: suite du road-trip de 5 jours d’Adrien

▶️ Le nord de la Jordanie ◀️

• PETRA 

 

La route de Karak à Petra ne nous a pris que deux heures de route mais cela ne nous a pas empêché d’arriver de nuit sur place. Trouver un hôtel dans la ville attenante au site historique de Petra n’est vraiment pas difficile, il y en a pour toutes les bourses et la ville en est littéralement remplie. Nous avons optés pour un hôtel sans eau, sans climatisation, enfin bref, avec pas grand-chose d’autre que des matelas et des draps sales pour 3JD (3JD=4€). C’est pourtant certainement la meilleure nuit que nous avons fait du voyage, la fatigue de la journée aidant beaucoup !

petra tombe du soldat romain

PETRA (TOMBE DU SOLDAT ROMAIN)

 

Le lendemain nous allons directement sur le site de Petra dont l’entrée est au pied du village. Pour la nourriture sur place, elle est encore une fois facile à trouver et là, il est très important de prendre de quoi manger avant de rentrer sur le site de Petra si vous ne voulez pas payer 30JD votre repas. Arrivés devant l’entrée de Petra, le prix jure un peu : 50JD la journée, 60JD les deux jours ou 65JD les trois jours. Si vous avez la chance d’être originaire d’un des pays de la confédération des pays du golf, l’entrée vous coûtera 1 dinar symbolique. Nous avons choisi de n’y rester qu’une journée mais très honnêtement, si vous avez le temps pour y rester plus longtemps, n’hésitez pas. Le site est un ancien site nabatéen gigantesque ou se côtoient des tombes gigantesques et magnifiques avec des plus petites, des temples romains, un théâtre romain, des églises catholiques, et pour voir tout cela vous aurez le choix de visiter les parties montagneuses (4 trails de plusieurs heures sont ouverts au public) et/ou le fond de la vallée (une bonne journée de visite à elle toute seule). Autant vous dire qu’on ne s’y ennuie pas et qu’il faut être en forme pour arpenter les kilomètres du site sous le soleil.

site de petra trail

VUE D’UN DES SENTIERS AUTOUR DE PETRA

 

Nous sommes sortis du site peu avant sa fermeture, vers 5 heures puis nous avons conduit directement et rapidement en direction du sud avant que le soleil ne se couche. En effet, à une heure de route de là, nous avons avions entendu dire que l’on pouvait dormir au milieu du désert du Wadi Rum avec des bédouins.

• Wadi rum 

 

Le désert du Wadi rum est un désert relativement petit (75000 hectares) mais avec des changements de paysages incroyables. Dans ce désert se trouve une partie de sable rouge (la majorité) et une de sable blanc, la plus haute montagne de Jordanie, des dunes et des arches de pierre.

Wadi rum désert rouge

PORTION DE SABLE ROUGE DU WADI RUM

 

Le site est entièrement clôturé puisqu’il est classé patrimoine mondial de l’UNESO et il est géré par les bédouins qui habitaient là historiquement. Nous arrivons donc juste avant la tombé de la nuit à l’entrée ou nous sommes très bien pris en charge par les locaux. Nous laissons notre voiture au village et nous sommes conduits dans le désert pour aller dîner et dormir sous tente au milieu du désert. La nuit fût magnifique et les chants des bédouins au coin du feu le soir ainsi que le cadre n’y étaient pas pour rien. Dès le lendemain matin, nous reprenons le pick up d’un des bédouins pour faire un tour de quelques heures dans le désert, randonner et faire du surf sur les dunes.

arche wadi rum jordanie

ARCHE DANS LE WADI RUM

 

La nuit et la journée furent une expérience incroyable et peu coûteuse, en tout près de 35JD (attention à bien négocier avant de commencer le séjour car ici, les seuls juges sont les bédouins, ils sont honnêtes mais si vous ne vous êtes pas mis d’accord au début, vous aurez des surprises à la fin…). Lors de cette visite du Wadi rum, nous nous sommes trouvé un nouveau compagnon, il s’agit de Raphaëlle, jeune Québéquoise qui traversa le moyen orient puis l’Europe à pied, en auto stop ou en bus. Elle fera la fin de notre voyage avec nous et jusqu’à présent elle avait pu se déplacer en autobus, ce moyen de déplacement n’est donc pas impossible en Jordanie si on a du temps.

wadi rum sable jaune

PORTION DE SABLE JAUNE DU WADI RUM

• AQABA 

 

Puis direction Aqaba au bord de la mer Rouge. Cette ville a la particularité d’avoir été détaxée par l’Etat Jordanien pour favoriser le commerce, vous pourrez donc y acheter des cigarettes bon marché par exemple (attention, le dédouanement est souvent prétexte à augmenter les prix pour les commerçants, là encore il faut bien marchander). La ville en soit n’a pas grand intérêt à part le fait d’être sur la mer Rouge et d’avoir une vue magnifique d’Israël et de l’Egypte juste en face. Aqabat et lumière d'Israel au fond

AQABA ET A L’HORIZON ISRAËL

Ce soir, c’est la finale de la Ligue des champions, Juventus de Turin contre Barcelone. Les jordaniens, comme la plupart des habitants du golfe sont de très grand fans du football européen, c’était donc l’occasion pour nous d’aller prendre un verre dans un bar à chicha local qui avait investi la place pour l’occasion et avait installé un écran géant. L’endroit, situé en plein centre-ville est très pittoresque et nous étions les seuls touristes dans le coin. Nous n’étions pas très foot et ça a été l’occasion de jouer aux cartes dans une ambiance chaleureuse et bonne enfant. Comme en plus l’équipe favorite de la majorité des supporteurs sur place gagna le match (Barcelone), l’ambiance était encore plus conviviale.

• MER MORTE 

 

Le lendemain matin nous partîmes tôt pour avoir le temps de profiter de la mer morte avant de retourner à l’aéroport d’Amman. La route que nous primes est la route la plus directe pour Amman, elle longe Israël. C’est l’occasion de croiser de nombreux check-point, mais en tant que touristes nous n’avons pas été arrêtés bien longtemps, même un excès de vitesse ne nous fût que signalé à titre préventif. La traversée d’Aqaba jusqu’au nord de la mer morte est assez rapide par cette route et ne dure que deux heures et demie. L’arrivée à la mer morte est grandiose et longer cette mer est assez sympa. Le paysage reste un peu dénaturé par des usines d’extraction de minéraux le long de certaines berges. Arrivés au nord de la mer, nous allons sur la plage la moins chère du coin qui est la plage municipale d’Amman (Amman Beach, 20DJ par personne). La baignade vaut le coup tant il est étonnant de flotter au point de ne pas pouvoir avoir les bras et les jambes dans l’eau au même moment. L’eau est tellement salée que l’on a l’impression d’avoir un liquide visqueux entre les doigts quand on se frotte les mains. Deux d’entre nous tentèrent l’expérience de se faire enduire de boue et cela leur fit le plus grand bien.

mer morte jordanie

BARBOTER DANS LA MER MORTE (ATTENTION AUX YEUX)

 

Après une petite après-midi au soleil de Jordanie sur les rives de la mer la plus salée au monde, il était temps pour nous de rendre la voiture de location à l’aéroport et de quitter ce très beau pays qu’est la Jordanie pour retourner chez nous.

La Jordanie est un très beau pays avec de nombreuses richesses culturelles et naturelles à découvrir à peu de frais (nous nous en sommes sortis pour un peu moins de 500€ tout compris par personne) et même si la pratique de l’arabe nous a été d’un fort secours à certaines occasions, la population est très accueillante et bienveillante envers les touristes et fera tout pour vous aider sans pour autant chercher quelque chose en retour. C’est sans aucun doute l’un des pays que j’ai eu le plus de plaisir à arpenter et c’est pour cela que j’y suis retourné pour faire ce court mais intense road trip.

Pour plus de photos de destinations exotiques, suivez le compte instagram

A bientôt

Lauriane

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.