Faire du snorkeling à Isla del Caño

Aperçu des fonds marins de la Péninsule d’Osa en snorkeling à Isla Del Caño. Poissons colorés, raies et requins vous attendent.

Où faire du snorkeling au Costa Rica ?

Au Costa Rica, je n’ai fait du snorkeling qu’à Isla del Caño. Et je pense qu’il s’agit d’un bon choix. Hormis Coco Island, il s’agit d’un des plus beaux sites de plongée/snorkeling niveau visibilité. Sur la côte Caraïbe notamment, attention aux conditions météo, la pluie entraîne une perte de visibilité à cause du débit accru des fleuves qui soulèvent les sédiments en se jetant dans l’océan. Je ne sais pas si ce sont les meilleurs sites de snorkeling au Costa Rica mais sur les plages touristiques au nord-ouest du pays (Manuel Antonio jusqu’au Guanacaste), il est toujours possible de louer des palmes et tuba et de partir en expédition. Dernière précisions, il est possible de faire du snorkeling à Isla del Cano depuis Punta Uvita alors que nous avons testé le snorkeling à partir de Bahia Drake.

ISLA DEL CAÑO

Organisation du tour à Isla del Caño

Le départ idéal se fait le matin même s’il est possible de partir jusqu’en début d’après-midi selon les organismes qui organisent le tour. Le bateau vous prend sur la plage de Bahia Drake et sur le trajet on peut croiser des oiseaux marins et des dauphins. Le guide choisi les différents spots (3 différents endroits souvent) et nous avons pu voir de nombreux poissons colorés, des raies mais malheureusement même si nous sommes allés à l’endroit idéal pour les rencontrer, nous n’avons pas croisé de requins. Pas d’inquiétudes, il ne s’agit pas ici de grands requins. Les fonds sont profonds et l’eau très claire, si vous avez de la chance vous aurez une parfaite visibilité.

 

isla del cano

SUR LA ISLA DEL CAÑO

 

Entre les séances de snorkeling, il y a une pause d’une demie heure organisée sur la plage de l’île qui donne le nom au parc national Isla del Cano. Elle permet de se baigner tranquillement et d’explorer un peu les environs. On ne peut pas s’avancer dans la jungle, mais de toute façon on n’en a pas le temps. Par contre, il n’y a pas d’eau douce pour se rincer.

 

Du monde dans l’eau et à la pause

isla del cano san josecito

PLAGE DU DÉJEUNER « San Josecito« 

 

Concernant l’affluence, sur l’eau on ne se rend pas trop compte, on est au sein d’un petit groupe d’une dizaine de personnes et les autres bateaux sont éloignés. Par contre, à midi, les guides nous amènent tous sur la plage paradisiaque de San Josecito située non loin de Bahia Drake. Le déjeuner y est organisé et là forcément il y a du monde. On vous sert des salades, des fruits frais, du pain et de quoi faire des sandwichs. Le plus qui rend tout cela bien agréable, c’est qu’il y a souvent des ara macao perchés dans les arbres en train de se nourrir et des singes capucins.

ara macao bahia drake

ARA MACAO PERCHE AU DESSUS DE LA PLAGE

 

 

Pour rentrer à Bahia Drake vous pouvez soit reprendre le bateau soit longer la côte pour rentrer à pied. C’est ce que nous avions fait et nous avions prévu de quoi nous changer. Le chemin est très facile et agréable, par contre à cette heure de la journée il fait chaud et il est probable qu’une averse vous tombe dessus (prévoyez un anorak) ! Pas forcément la pire chose qui peut vous arriver après avoir trempé dans l’océan toute la matinée ! Pensez à prendre quelques milliers de colones car sur le trajet il faut traverser un bras d’eau et il y a un costaricien et sa barque présents pour ça. Par contre son service est rémunéré et c’est le job des organisateurs que de prévenir leurs clients d’avoir de l’argent sur eux. Nous n’étions pas renseignés mais après quelques pourparlers il nous a fait traverser sur sa pirogue.  Nous avons laissé les $2 demandés à l’hôtel en espérant qu’ils seraient remis au monsieur.

 

Quelques précisions techniques
  • Le mal de mer guette les sensibles pendant le trajet jusqu’au parc natiocal Isla Del Caño (30min environ) et surtout ceux qui décident de s’installer à l’avant des bateaux. La place la plus stable où l’on est le mieux à ce niveau-là est proche de la cabine ; la houle s’y fait moins sentir.
  • N’oubliez pas la crème solaire ou carrément les t-shirt à protection UV pour éviter les coups de soleil. Vu la position de snorkeling, le dos est particulièrement exposé, mais n’oubliez pas non plus les fesses voire l’arrière des jambes.
  • L’excursion inclus la location de matériel, palmes, tuba et masque.

 

Envie de voir plus de photos ? Suivez le compte instagram

A bientôt

Lauriane

Comments: 2

  1. Bonjour Lauriane !
    Nous avons loupé la péninsule d’Osa et le mythique parc du corcovado lors de nos séjours au Costa Rica. Mauvaise saison… C’est un de mes plus gros regrets de voyage. Ce coin, c’est un peu le graal des naturalistes.
    Tu as pu visiter le corcovado ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.