San Francisco et sa baie 1/2

Written by Lauriane

San Francisco est une ville bobo mais qui séduira tout le monde car, avec ses buildings, elle reste américaine tout en étant atypique, remplie de graphs et de belles maisons.

• Destination automnale qui casse les clichés californiens ! 

 

La Californie des blondes et des surfeurs paraît loin lorsque l’on flâne dans les rues de San Francisco. Cette ville aux allures d’Europe et aux rues pentues est mon coup de cœur parmi les grandes villes des Etats-Unis. Malgré les prix prohibitifs du logement, il y fait bon vivre. La météo n’y est pas étrangère et même si la sécheresse est la plaie actuelle dans l’état, les jours d’hiver secs et ensoleillés sont un vrai bonheur. Le piège du voyageur est de s’y rendre en juillet et août, vous ne sauriez faire pire erreur ! A cette période-là, l’écart de température entre l’air froid de l’océan et les vents chauds du désert à l’est entraînent des brouillards denses et froids qui recouvrent les collines de San Francisco et toute la baie. La meilleure période pour aller à San Francisco est, à mon sens, l’automne (septembre étant le meilleur mois pour visiter San Francisco selon les locaux) ou même l’hiver. Vous ne vous dorerez pas la pilule mais ce sera un interlude agréable à la morosité de ces saisons en France.  


> Se rendre à San Francisco

En avion, des vols pas chers pour San Francisco se trouvent fréquemment à partir des pays Scandinaves (Oslo notamment) vers l’aéroport d’Oakland situé sur la East Bay et qui est très facilement accessible de San Francisco (équivalent à un Roissy-Paris Centre). Sinon, un bon prix à partir de la France est un vol aux alentours de 600€ A/R. La plupart du temps, les vols sont plus chers, autour de 700-800€. Si vous voyagez du sud et venez de visiter Los Angeles, je vous déconseille de prendre la fameuse route n°1 tout le long du trajet à part si vous faites un Road Trip dédié. La route est belle mais alors extrêmement longue par rapport à l’autoroute. Pour l’emprunter tout du long, mieux vaut organiser une escale sur le chemin. Entre Los Angeles et San Francisco un train circule mais c’est aussi très long et pas forcément donné (voir le site  Amtrak) . Il y a aussi des bus plutôt bons marchés mais toujours très long (autour de 10h, même si faisable de nuit, voir sur wanderu) mais pas de covoiturage qui a du mal à faire des émules outre-Atlantique.  


> Que faire à San Francisco ?

Il y a beaucoup à faire à San Francisco, qui plus est, les activités sont variées. Je vous en propose un certain nombre ici dont la majorité a été expérimentée par mes soins. Je ne cherche pas à être exhaustive et si je ne cite pas certains incontournables, j’espère vous faire comprendre pourquoi. L’article se découpe en 2 parties.

• De superbes vues sur les monuments emblématiques 

twin peaks san francisco
DOWNTOWN VU DE TWIN PEAKS (photo : SBF)

Sur les collines de San Francisco, une sortie de nuit vers Twin Peaks offre une superbe vue sur downtown. Les conditions idéales : pas de brouillard, et la pleine lune ! (sur GoogleMaps, il s’agit de Twin Peaks viewou summit). Accessible en marchant depuis les transports en commun, mais prévoir une bonne grimpette ! Sinon, de nombreuses personnes viennent en voiture. Pensez à prendre de quoi éclairer votre chemin. Il y a plusieurs collines, n’hésitez pas à vous diriger vers celle en retrait de celle où il y a habituellement déjà du monde, la vue est différente mais aussi sympa. Toujours en soirée, le coucher de soleil sur Baker Beach offre de belles images, le rouge brique duGolden Gate est visible depuis cette plage au nord de San Francisco. L’accès est un poil compliqué mais en regardant les lignes de bus vous devriez vous en sortir !

baker beach san francisco

BAKER BEACH

Un autre endroit emblématique de San Francisco, Alamo Square. Ce petit parc prisé des habitants se situe à côté des fameuses Painted Ladies, un ensemble de maisons victoriennes colorées et typiques de la ville. De belles maisons victoriennes sont visibles partout à San Francisco au petit bonheur la chance, notamment aux abords de Golden Gate Park dans l’Inner Sunset. A citer également Presidio, un parc très agréable par beau temps et proche du Golden Gate Bridge.

painted ladies san francisco

PAINTED LADIES

• Culture 

 

Il est possible de visiter plusieurs types de musées à San Francisco mais l’Academy of Sciences en est un très particulier et qui m’a beaucoup plu. Il convient aux adultes comme aux enfants et aborde des thèmes divers plutôt tournés vers les sciences naturelles. Particulièrement réussie, une bulle de verre recréé un microenvironnement tropical pour faire découvrir au visiteur cet écosystème. Il y a également un sympathique simulateur de séismes qui plaira à tous ! Malheureusement les explications sont en anglais mais le tout est quand de même très visuel. Le jeudi soir, se tient une soirée réservée aux adultes (plus de 21 ans strictement) où l’entrée est moins chère. Si vous vous y rendez, attendez-vous à du monde. Parmi les attractions, le planétarium nécessite d’arriver dès l’ouverture pour avoir des places car l’évênement est tout le temps complet. La bulle tropicale ferme plus tôt que les autres attractions, et une fois qu’elle n’est plus accessible la queue se forme pour le simulateur de séismes. Selon l’heure à laquelle vous arrivez, mieux vaut peut-être commencer par l’expo sur les séismes. A vous d’organiser votre visite de façon à minimiser les queues. N’hésitez pas à demander au personnel !

Ne manquez pas l’Academy of sciences et son crocodile albinos, Claude. Un musée des sciences moderne où vous passerez à coup sûr un bon moment.

academy of sciences san francisco

MICRO-JUNGLE A L’ACADEMY OF SCIENCES

Une autre visite culturelle se trouve de l’autre côté de la baie à Berkeley. Le RER local (BART) permet de relier la ville en moins de 30min depuis le centre de San Francisco. Le campus de Berkeley est selon moi à visiter comme une promenade car il se situe dans un très grand parc arboré. Outre les bâtiments et le campanile (dans lequel on peut monter pour $2 et profiter d’une vue jusqu’au Golden Gate par temps dégagé), la bibliothèque est très jolie (Doe Library) et vous pouvez y entrer même sans être étudiant. Il y a deux entrées que je privilégierais, la 1ère au croisement de Bancroft way et Telepgrah ave où se trouvent les boutiques de goodies estampillés Cal ou UC Berkeley. En continuant sur Telegraph ave il y a quelques boutiques de nourriture, de musique ou de vêtements. La 2nde entrée, officielle et moins remplie d’étudiants, est au croisement d’Oxford st et University ave. Personnellement je préfère Berkeley à Stanford, mais cette dernière a beaucoup d’admirateurs et la rivalité est grande entre les deux universités ! De plus, si vous voulez voir des maisons de fraternité, il faut aller sur le versant sud de l’université, sur les perpendiculaires ouest à Piedmond Ave. Je dois dire que ce n’est pas exceptionnel.

berkeley university campus

CAMPUS DE BERKELEY

 

Parmi les choses qui m’ont surprises positivement, il y a Alcatraz. Il s’agit du parc national américain le plus visité et les visites sur l’île sur laquelle est construite la prison sont à réserver bien en avance (3 semaines si vous voulez avoir le créneau horaire qui vous convient le mieux). C’est vraiment intéressant, ne serait-ce que parcequ’on a rarement l’occasion de visiter une prison. Un audioguide en Français est disponible. Une demi-journée est idéale pour visiter la prison tranquillement. Je vous conseille tôt le matin, il y a forcément moins de monde.

alcatraz prison san francisco

PRISON D’ALCATRAZ

• Quelques incontournables 

 

Le cable car est typique et charmant mais un peu cher (je crois que c’est $6 par personne et par voyage sans City Pass). Vous pouvez joindre l’utile à l’agréable en l’empruntant après avoir fait du shopping sur Market et en vous rendant vers Pier 39. Autre incontournable dont les abords sont bondés,  Lombard street  tout en courbures vaut le coup d’œil tout comme la marche dans les rues pentues qui y mènent. Ne vous attendez pas non plus à être seul. Pier 39 n’est pas incontournable pour moi. Si vous deviez y aller se serait uniquement pour la vision insolite des lions de mer dans le port. Autour s’est organisé un petit business touristique avec l’aquarium qui n’est pas incroyable selon les dires et des boutiques de souvenir à la pelle. Vous pouvez y passer brièvement en vélo sur le chemin de Sausalito (voir l’autre article à venir de suggestions sur San Francisco). Si vous y êtes à l’heure du déjeuner, goûtez-y la soupe (au crabe) dans le bol de pain Sourdough. Pour finir, le siège Google à Mountain View ainsi que les grandes entreprises de la Silicon Valley sont des attractions qui attirent mais qui peuvent être décevantes. Il n’est pas possible de visiter ou d’y rentrer mais uniquement de marcher dans les rues et se prendre en photo à côté du logo Facebook ou bien avec une éventuelle GoogleCar.  Quitte à descendre au sud, vous pouvez faire un tour à l’université Stanford voire à San José même si ce n’est pas une ville vraiment intéressante.


  Envie de voir plus de photos ? Suivez le compte instagram

A bientôt

Lauriane

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.